3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 14:22

Communiqué des syndicats des personnels du 1er degré SNUDI FO, CGT Educ’action et Sud Education

Publié le mercredi 3 juin 2015 sur http://www.sudeducation.org/College-greve-du-11-juin-appel.html

Les syndicats SNUDI FO, CGT Educ’action et Sud Education des personnels du 1er degré de l’Education nationale réunis le 2 juin 2015 à Montreuil, apportent leur plein et entier soutien à la grève du 11 juin dans le 2nd degré initiée par le SNES FSU et le SNEP FSU, le SN FO LC et le SNETAA FO, CGT Educ’action, SUD Education, SIES et SNCL pour exiger l’abrogation de la réforme du collège.

Le SNUDI FO, la CGT Educ’action et Sud Education condamnent le passage en force décidé par la ministre de l’Education nationale qui a publié le décret portant sur la réforme du collège au lendemain de la puissante grève du 19 mai.

Ils considèrent que cette méthode traduit le profond mépris de la ministre vis à vis des
personnels et de leurs organisations syndicales.

Ils considèrent que la réforme du collège qui transfert une partie des enseignements sous l’autorité du conseil d’administration du collège n’est que la déclinaison dans le 2nd degré de la territorialisation déjà en route dans le 1er degré via les PEdT et la réforme des rythmes scolaires.

Ils considèrent que le 1er degré est aussi directement impacté par cette réforme du collège, notamment à travers :

le projet de circulaire ministérielle mettant en cause l’existence même des SEGPA et des conséquences désastreuses pour les personnels y exerçant et pour les élèves,

la mise en place de conseils communs école - collège découlant de la mise en place de l’école du socle qui s’intègrent aussi dans le nouveau dispositif de la réforme du collège.

En conséquence le SNUDI FO, la CGT Educ’action et Sud Education appellent les personnels du 1er degré enseignant en SEGPA à participer à la grève du 11 juin pour exiger l’abrogation de la réforme du collège et l’abandon pur et simple du projet de circulaire ministérielle sur les SEGPA.

Considérant que la jonction des personnels du 1er et du 2nd degré est non seulement nécessaire mais qu’elle est à l’ordre du jour dans la grève pour l’abrogation du décret sur la réforme du collège mais aussi pour l’abrogation de tous les décrets instaurant la territorialisation dans l’Education nationale (PEdt - Rythmes scolaires...) le SNUDI FO, la CGT Educ’action et Sud Education appellent les personnels du 1er degré à discuter de cette proposition de grève le 11 juin.

Ils les informent que des préavis de grève ont été déposés par les fédérations FO, CGT et Sud pour le 11 juin 2015.

Repost 0
Published by SUD 61
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 08:35
  • 1. Mouvement

Aucun changement par rapport aux projets d'affectation.

16 directions sont restées vacantes à l'issue de cette première phase.

Chaque IEN va essayer de trouver la meilleure solution dans sa circonscription (en priorité auprès des collègues de l'école), sinon, elles pourraient être pourvues lors de la phase d'ajustement du 30 juin. Si des personnes sont intéressées pour prendre une direction restée vacante, elles peuvent se manifester dès à présent auprès de l'IEN de leur circonscription.

Cette année, 456 personnes ont participé au mouvement, contre 401 l'an dernier.

231 personnes ont muté, soit 50 %, contre 42 % l'an dernier. 118 sont restées sur leur poste.

107 personnes restent sans poste. 51 % des personnes obtiennent leur premier ou deuxième vœu.

Pour les postes à profil restés vacants, les personnes intéressées doivent postuler au plus vite.

  • 2. Supports PES

46 PES sont prévus l'an prochain, 39 postes avaient été réservés, sont ajoutés les supports suivants (à noter qu'il manque encore un support) :

Mortrée PMQC

Chailloué

Rânes

Flers Morin La Fontaine

Argentan Pagnol

Ségrie-Fontaine PMQC

Les directeurs et les directrices qui sont déchargés par des PES sauront très tardivement leur jour de décharge, dans la mesure où il faut attendre la fin du concours et des examens, résultats le 29 juin, pour avoir la liste définitive des PES de l'an prochain.

  • 3. Inéat / Exéat

5 personnes ont obtenu leur Exéat vers le Calvados, suite au groupe de travail académique.

Cette année, de nombreux collègues ont demandé un Inéat pour l 'Orne, si de nouvelles personnes venaient à entrer dans le département, d'autres pourraient en sortir.

  • 4. Temps partiels

Les personnes ayant demandé des temps partiels sur autorisation sauront tardivement (début juillet) s'il leur sera accordé, tout dépendra des composites qui pourront être faits. Jusqu'à présent, aucun temps partiel sur autorisation n'a été refusé.

Les personnes dont le temps partiel est incompatible avec le poste obtenu seront reçus le 6 juillet. Nous pouvons vous accompagner si vous le souhaitez.

  • 5. Disponibilités

Pour le moment, 5 disponibilités ont été accordées.

Le DASEN attend de voir si des Inéats vont être accordés pour l'Orne, de connaître le solde de son département pour voir s'il peut laisser partir de nouvelles personnes.

  • 6. Congés de formation

5 demandes, 2 équivalent temps plein d'attribué.

Selon les critères retenus par l'administration, 3 personnes obtiennent un congé de formation.

Repost 0
Published by SUD 61 - dans CAPD
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 21:43

Ci-dessous le compte-rendu complet du CTSD à consulter.

A noter les implantations du dispositif "plus de maîtres que de classes" retenues:

Alençon Monsort

Alençon Courteille

Mortrée

Ségrie Fontaine

Flers Le Vallées

L'Aigle, Mazeline

Essay

La Ferté Macé Paul Souvray

Repost 0
Published by SUD 61
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 15:53

A l'ordre du jour :

- Mouvement principal 2015

- Liste d'aptitude PE 2015

- Congés de formation 2015/2016

- Questions diverses

Vous pouvez nous contacter en début d’après midi au 06.83.70.38.48

Repost 0
Published by SUD 61
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 11:43

SNES-FSU, SNEP-FSU, SNFOLC, SNETAA-FO, CGT Educ’action, SUD Éducation, SNCL-FAEN et SIES-FAEN

Publié le jeudi 28 mai 2015 sur http://www.sudeducation.org/Reforme-du-college-appel.html

Les organisations syndicales SNES-FSU, SNEP-FSU, SNFOLC, SNETAA-FO, CGT Educ’action, SUD Éducation, SNCL-FAEN et SIES-FAEN constatent l’enfermement du ministère dans son maintien de la réforme du collège et son refus d’entendre les demandes des personnels d’enseignement, d’éducation et d’orientation du second degré.

Confirmant leur analyse commune de la réforme et des conditions de la publication des textes le 20 mai, elles appellent les personnels à amplifier l’action, en particulier le 4 juin, contre les textes publiés au lendemain d’une grève majoritaire dans les collèges, pour leur abrogation et la reprise immédiate des discussions sur l’avenir du collège.

Elles appellent à signer et faire signer massivement la pétition intersyndicale « Un autre collège 2016 ».

Elles appellent à une nouvelle journée nationale de grève et d’actions le jeudi 11 juin.

Le 28 juin 2015

Repost 0
Published by SUD 61
27 mai 2015 3 27 /05 /mai /2015 18:45

Monsieur le Président,

De manière exceptionnelle, les organisations syndicales de la Fonction Publique (CGT – FSU – FO – SOLIDAIRES - FAFP) ont décidé unitairement de s’adresser à vous.

La situation des agents, les missions essentielles qu'ils mènent pour le bien de la population et pour l’intérêt général, leurs conditions d’exercice se sont extrêmement dégradées et deviennent préoccupantes.

En effet, de trop nombreuses années de politiques d’affaiblissement de la Fonction publique - avec lesquelles, malheureusement, vous n’avez pas effectué toutes les ruptures attendues - conduisent aujourd’hui à un constat particulièrement inquiétant.

Le gel de la valeur du point d'indice entamé depuis 2010, mesure injuste et régressive sans précédent, entraîne une perte de pouvoir d’achat inédite et catastrophique pour tous les agents des trois versants de la Fonction publique et ce quelle que soit leur catégorie. Cela a même des effets de paupérisation pour nombre d'agents qui s’ajoutent à un sentiment de déclassement.

A contrario de la décision annoncée par votre gouvernement, nous vous demandons l'ouverture de négociation permettant d'aboutir à une augmentation immédiate, générale et significative de la valeur du point d’indice ainsi qu'à des mesures de rattrapage pour les pertes intervenues les années antérieures.

En ce qui concerne l’emploi, le constat est également sombre. Hormis les rares secteurs définis comme prioritaires, les suppressions de postes se poursuivent et s’aggravent. De ce fait, l’exercice de missions publiques est mis à mal et les conditions de travail des agents s'en trouvent détériorées. Nous revendiquons la fin des suppressions d’emplois et les créations dans les meilleurs délais des emplois statutaires nécessaires pour répondre aux besoins de la population sur l'ensemble du territoire.

Si nous écrivons créations d’emplois statutaires, ce n’est nullement un hasard. En dépit de plans successifs pour la résorption de l'emploi précaire dans la fonction publique, le recours indu à la précarité et au non titulariat ne cesse de progresser dans les trois versants. Cette situation est contraire au statut général et socialement insupportable. L’urgence est donc à mettre en œuvre un vaste plan de titularisation et des mesures fortement contraignantes vis-à-vis des employeurs publics pour mettre un terme à ces recours abusifs et insupportables.

De nombreux projets législatifs et règlementaires, telles que la loi sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République, la loi SANTE, la Revue des Missions publiques, le Décret portant charte de déconcentration, l’Administration Territoriale de l’Etat ou la métropolisation impactent fortement la Fonction publique, notamment du fait des restructurations et des mobilités forcées. Ils sont source de nouvelles dégradations des conditions de travail et des missions, et de risques psychosociaux. A cela s’ajoute qu’ils sont conçus et élaborés dans des conditions de dialogue social tout à fait insupportables. Il faut revenir sur ces projets et répondre aux revendications légitimes régulièrement exprimées en particulier à l’occasion des journées de mobilisation passées ou à venir.

Au moment où la préparation du Projet de loi de Finances 2016 bat son plein, nous voulons souligner fermement combien il est essentiel que celui-ci ne s’inscrive plus dans les politiques d’austérité que vous avez choisies de mener, avec, notamment, les conséquences désastreuses du Pacte de Responsabilité.

Monsieur le Président, l’heure ne peut plus être simplement aux propos sur les valeurs irremplaçables de la Fonction publique et le rôle indispensable de ses agents. L'heure est maintenant aux mesures pour répondre aux attentes de ceux-ci.

C’est juste socialement, nécessaire économiquement et parfaitement possible budgétairement. Cela implique un changement de cap par rapport aux choix effectués jusqu'ici.

Dans l’attente de votre réponse, veuillez croire, Monsieur le Président de la République, à nos sentiments respectueux.

Fonction publique CGT, FSU , UIAFP-FO,SOLIDAIRES , FA-FP

Repost 0
Published by SUD 61
20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 17:01

Cas particuliers :

3 personnes ont obtenu 40 points de bonification, suite à une reconnaissance travailleur handicapé et avis favorable du médecin.

Bonifications

Nous avons pris contact avec les personnes nous ayant posé des questions par rapport aux points de bonification attribués, si vous voulez savoir ce qu'il en est pour vous, n'hésitez pas à nous contacter (de préférence par mail).

Autres questions :

  • Temps partiel

    Si vous avez fait une demande de temps partiel sur autorisation, vous devriez recevoir une réponse mi juin. Si vous êtes sur un poste incompatible avec un temps partiel, vous serez reçu-es à l'Inspection Académique, un-e délégué-e de Sud Éducation pourra évidemment vous accompagner si vous le souhaitez.

  • Journées de décharge :

    Les jours de décharges des collègues à temps partiel et des directeurs seront entièrement revus et vous seront communiqués seulement fin juin, début juillet. En ce qui concerne les collègues déchargé-es par un PES, leurs jours de décharge peuvent aussi varier dans la mesure ou cette année, les PES seront répartis en 2 groupes, un groupe sera en formation les lundis et mardi, l'autre groupe le sera les jeudis et vendredis.

  • Demandes de disponibilité : normalement, nous devrions connaître, lors de la CAPD du 2 juin, les réponses concernant les collègues qui font une demande de disponibilité pour suivre leur conjoint ou pour une reconversion professionnelle.

    Pour les demandes de disponibilité pour raison personnelle, il vous faudra attendre, elles seront accordées selon le solde du département.

Date à retenir :

2 juin au matin : CAPD. Vous pouvez encore nous faire parvenir vos fiches de vœux pour que nous puissions vérifier les affectations.

30 juin : phase d'ajustement.

Repost 0
Published by SUD 61
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 12:24
  • Lecture des déclarations préalables

  • Les deux candidatures de DDEN sont votées à l'unanimité.

  • Modifications des POTS :

    • 59 demandes reçues (qui correspondent à 61 écoles)

    • L'école de Mortrée sort de l'expérimentation

    • Pas de nouvelles demandes d'expérimentation

    • Sur les 61 écoles, 39 propositions émanaient des collectivités territoriales et 22 des conseils d'école. Pour 50 demandes, les avis étaient unanimes. Pour 9 autres écoles, les conseils d'école avaient émis un avis défavorable (4 écoles de la CDC de la Vallée de la Haute Sarthe et 5 écoles d'Argentan intercom).

      Remarques de SUD Education :

      • Dans de nombreuses écoles, il a été choisi de réunir les temps de NAP de la semaine en une fois, y compris parfois le mercredi matin.

      • Souvent aussi il est proposé que la journée la plus courte soit le lundi.

      • Dans plusieurs écoles, il y a jusqu'à 3 horaires différents dans la semaine les après midis.

      Qu'en est-il du rythme des enfants dans toutes ces mesures ?

  • Préparation de la rentrée 2015 dans le premier degré

La carte scolaire présentée est identique à celle présentée au CTSD.

Les syndicats regrettent qu'aucun de leurs arguments n'ait été entendu.

E/C prévu en 2015 : 21,40 contre 21,87 cette année.

L'Orne se trouve au 18e rang national au niveau du taux d'encadrement.

Les priorités qui ont été retenues sont :

  • la démographie

  • les critères sociaux et territoriaux

  • la personnalisation des parcours

  • le renforcement du potentiel de formation

  • l'accompagnement des personnels

  • les ajustements de rentrée

Les syndicats indiquent qu'il serait nécessaire de comptabiliser le nombre de postes qu'il faudrait pour reconstituer les RASED, pour proposer un accueil des TPS, pour augmenter les décharges dans les écoles à 1 CLIS et pour assurer les besoins en remplacements.

L'administration répond que cela serait trop coûteux en postes s'il fallait accorder plus de décharge à ces écoles.

De nombreux cas d'écoles ont ensuite été abordés.

  • Préparation de la rentrée 2015 dans les collèges

    Constat baisse d'effectifs

    H/E : 1,36 contre 1,34 en 2014.

    Les DHG sont destinées cette année exclusivement au face à face pédagogique.

    7 postes sont créés, 9 sont fermés donc – 2 postes

Les syndicats demandent à ce que l'on revienne à un temps de décharge pour les animateurs réseau informatique car ce serait plus adapté que les IMP.

  • Questions diverses : seul SUD Education a posé des questions diverses

    1/ NAP et responsabilité du directeur

    2/ Second degré

    a- Où en est-on dans l'Orne de la création de communes nouvelles ? Quelles incidences sur la compétence scolaire ?

    Madame le Préfet répond que la création de communes nouvelles n'a aucun incidence car les communes ou communautés de communes gardent la compétence scolaire.

    b- La fermeture des collèges de moins de 300 élèves avait été évoquée. Est-ce toujours d'actualité ?

    Absolument pas. La réponse est catégorique.

    3/ Formation des PES

    • Quelle est la responsabilité du directeur lors d'accident dans le cadre des NAP ? (Il a été répondu à une directrice par l'inspection que c'était à elle de faire la déclaration d'accident. Or la directrice d'un établissement n'est pas sensée être sur les lieux pendant les NAP ). M. Lacan répond que ce n'est pas aux directeurs de faire la déclaration dans ce cas et qu'il le rappellera aux IEN.

      Après avoir demandé l'autorisation d'aborder ce sujet au CDEN, SUD Education regrette à quel point la formation est difficile et éprouvante pour les PES, notamment ceux qui sont à mi temps et regrette tout particulièrement qu'on leur impose sans cesse des changements tant au niveau des exigences des écrits à rendre qu'aux modalités d'évaluation.

      L'administration répond qu'ils sont conscients de ce problème et l'évoqueront lors de leur réunion de travail avec l'ESPE. Ils en profitent pour rappeler les modalités d'évaluation des PES.

Repost 0
Published by SUD 61 - dans CDEN
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 07:42

Ce stage organisé par Sud éducation 61 aura lieu le vendredi 15 mai 2015 à la salle Maupassant, rue des Flandres à Argentan de 9H00 à 15H30.

Le repas est pris en charge, merci d'apporter gâteaux ou fruits pour un dessert plus convivial.

Nous contacter pour le covoiturage.

Repost 0
Published by SUD 61 - dans stage
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 09:24

SUD Education61 invite tous les personnels à se rassembler et à venir manifester le mardi 5 mai à partir de 17h.devant la piscine de la Ferté Macé afin d'exiger sa réouverture

Nous comptons sur vous !

Repost 0
Published by SUD 61