nos coordonnées

Syndicat SUD éducation 61

Espace Pyramide

2 avenue de Basingstoke

61000 ALENCON

sudeducation61@wanadoo.fr

06 83 70 38 48

http://www.facebook.com/SudEducation61

Rechercher Dans Le Site

20 juillet 2018 5 20 /07 /juillet /2018 17:58

SUD éducation a pris connaissance des annonces ministérielles concernant “l’École inclusive”. SUD éducation défend une école ouverte à toutes et tous les élèves. L’école inclusive doit être réellement mise en œuvre, et nous sommes loin du compte.

Pour SUD éducation, les annonces du ministère sont très insuffisantes sur plusieurs points :

Les moyens alloués dont se gargarise le ministère sont très en-deçà des besoins. Les créations d’emplois annoncées ne permettront pas un encadrement suffisant : de nombreux enfants en situation de handicap ne trouveront pas les moyens d’être accueillis correctement à l’école cette année encore.

Les postes d’accompagnant-e-s sont toujours précaires et mal rémunérés. SUD éducation revendique la titularisation immédiate et sans condition des personnels AVS et AESH.

Rien n’est dit sur les effectifs des classes qui accueillent les élèves en situation de handicap. La réduction du nombre d’élèves par classe doit être une priorité pour favoriser l’intégration. Pour cela, les élèves d’ULIS doivent y avoir une place en étant compté-e-s dans les effectifs.

Mettre en place une école inclusive demande une évolution des pratiques professionnelles et pédagogiques, qui passe par une amélioration des conditions de travail. SUD éducation revendique la mise en œuvre d’un temps de concertation et de suivi des élèves et d’une véritable formation continue pour tous les personnels, le tout intégré dans le temps de service.

La prise en compte des besoins particuliers des élèves nécessite le redéploiement des RASED (réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté).

Sud revendique une ESPE qui se donne les moyens de former les futur-e-s enseignant-e-s aux pratiques pédagogiques favorables à l’école inclusive pour tous et toutes

Partager cet article
Repost0
Published by SUD 61
20 juillet 2018 5 20 /07 /juillet /2018 07:52
Communiqué de la fédération SUD éducation

 

SUD éducation a pris connaissance des annonces ministérielles concernant “l’École inclusive”. SUD éducation défend une école ouverte à toutes et tous les élèves. L’école inclusive doit être réellement mise en œuvre, et nous sommes loin du compte.

Pour SUD éducation, les annonces du ministère sont très insuffisantes sur plusieurs points :

  • Les moyens alloués dont se gargarise le ministère sont très en-deçà des besoins. Les créations d’emplois annoncées ne permettront pas un encadrement suffisant : de nombreux enfants en situation de handicap ne trouveront pas les moyens d’être accueillis correctement à l’école cette année encore.
  • Les postes d’accompagnant-e-s sont toujours précaires et mal rémunérés. SUD éducation revendique la titularisation immédiate et sans condition des personnels AVS et AESH.
  • Rien n’est dit sur les effectifs des classes qui accueillent les élèves en situation de handicap. La réduction du nombre d’élèves par classe doit être une priorité pour favoriser l’intégration. Pour cela, les élèves d’ULIS doivent y avoir une place en étant compté-e-s dans les effectifs.
  • Mettre en place une école inclusive demande une évolution des pratiques professionnelles et pédagogiques, qui passe par une amélioration des conditions de travail. SUD éducation revendique la mise en œuvre d’un temps de concertation et de suivi des élèves et d’une véritable formation continue pour tous les personnels, le tout intégré dans le temps de service.
  • La prise en compte des besoins particuliers des élèves nécessite le redéploiement des RASED (réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté).
  • Sud revendique une ESPE qui se donne les moyens de former les futur-e-s enseignant-e-s aux pratiques pédagogiques favorables à l’école inclusive pour tous et toutes
Partager cet article
Repost0
Published by SUD 61
6 juillet 2018 5 06 /07 /juillet /2018 15:01

Nous venons de recevoir la liste d'une quarantaine d'affectations. N'hésitez pas à nous contacter au 09 80 79 65 03

Partager cet article
Repost0
Published by SUD 61
6 juillet 2018 5 06 /07 /juillet /2018 13:50

Nous n'avons toujours pas reçu de liste d'affectation pour cette dernière phase du mouvement. 

Certain-es seront prévenu-es par téléphone dès qu'un poste leur sera attribué. 

Nous sommes disponibles pour toute question par mail ou par téléphone jusqu'au milieu de la semaine prochaine.

Bonnes vacances à toutes et à tous. 

Partager cet article
Repost0
Published by SUD 61
6 juillet 2018 5 06 /07 /juillet /2018 12:30

CUI, AESH, et maintenant PEC !

Voilà les nouveaux contrats pour l’accompagnement des élèves en situation de handicap.

Première conséquence, nous en avons déjà parlé, c’est que bon nombre de personnes déjà en contrat, se retrouvent tout simplement mises à la porte. Leur contrat n’est pas renouvelé, et seulement 16 nouveaux contrats AESH pour le département, bref, beaucoup de désillusions et de souffrances pour nombre de nos collègues AVS.

Mais ça ne s’arrête pas là, ce sont maintenant les directeurs – directrices d’école qui doivent assurer le tutorat de ces personnes. Et « le tuteur voit son rôle renforcé à travers un livret numérique, partagé avec le salarié et les services de Pôle Emploi ».

Il y a pourtant eu, cette année, un groupe de travail sur la direction d’école, dans lequel il ressortait essentiellement que le pour les directeurs, le souci essentiel était la surcharge de travail, notamment administratif.

Une fois encore, l’administration ne tient absolument pas compte de ce qui lui est dit et continue dans sa logique managériale.

Pourquoi se donner la peine de créer des emplois statutaires d’AVS, avec une véritable formation en amont, ce qui rendrait les personnes autonomes, alors qu’on peut passer d’un contrat aidé à l’autre, et surtout, demander aux enseignants, et ici, aux directeurs d’école, d’assurer le suivi de ces personnes ainsi lâchées pour faire un travail, qui normalement demande des qualifications ?

Et surtout, dans ce cas, ce qui est merveilleux, c’est que ça ne coûte rien ! Même pas la moindre petite prime de tutorat, et non, à la place de la carotte, ils proposent juste le bâton. Si personne n’accepte ces missions de tutorat, et bien vous n’aurez pas d’AVS dans votre école, à vous de vous débrouiller avec vos élèves en situation de handicap. Et pourquoi pas aller aussi expliquer aux familles que les enseignant-es sont responsables de la suppression des AVS...

Une idée merveilleuse tout de même, au-delà de 3 contrats PEC dans l’école, un-e adjoint-e peut être désigné-e pour remplir les fonctions de tuteur. Ouf, merci Monsieur le Recteur !

Partager cet article
Repost0
Published by SUD 61
6 juillet 2018 5 06 /07 /juillet /2018 10:01

Voici le courrier d'une collègue AVS à destination de la DASEN que nous avons lu lors de la CAPD de mardi 3 juillet. 

Madame,

Après 2 ans de contrat aidé auprès de 2 élèves en situation de handicap différents….

Après des encouragements pour se professionnaliser car les besoins en AESH sont réels et reconnus… 

Après un investissement dans 2 écoles, un suivi GRETA pour nous préparer aux métiers de la bientraitance et de la bienveillance…..

Après des sessions de formations sur différents types de handicaps, sur les ressources et les moyens à mettre en place pour aider ces enfants à mieux vivre leur handicap au sein de l'école… 

Après des mois à suivre ces enfants pour qui nous sommes leur béquille dans leur parcours scolaire….

Après avoir entendu que notre mission est essentielle et qu'elle doit être moins précaire….

Après tant d'investissement pour s'épanouir dans cette voie professionnelle car de toute manière l’État va dans ce sens où les contrats aidés sont précaires et qu'il faut des AESH avec expérience et compétences…

Après être manipulée comme un pion pour les besoins de l'académie, être changée du jour au lendemain d'établissement car besoin ailleurs…

Après être motivée, apprendre pour en faire mon métier car il me plait….

Après avoir reçu en main propre de la direction de mon établissement ce superbe courrier plein d'éloges sur mon travail reconnu mais qu'au final il m'annonce la fin de mon contrat aidé et pas de contrat AESH….

 

Je vous dit MERCI !

 

Merci d'avoir dépensé de l'argent dans ma formation pour rien…

Merci de penser à l'élève qui a fait d'énormes progrès mais qui n 'est pas votre priorité. Après tout il aura une autre AVS contrat aidé PEC en contrat précaire…

Merci de couper le lien de confiance établi avec l'élève et qu'il faudra qu'il retrouve chez une autre personne….

Merci d'être si humain et de penser argent avant enfant. Oui je sais le monde actuel est ainsi apparemment….Le fric avant l'humanité qui n'apporte rien …

Merci de me laisser retourner à pôle emploi à 48 ans avec des possibilités professionnelles restreintes médicalement parlant. Comme cela je m'entendrai dire que mon Cv est trop fort pour être caissière, que je suis trop vieille pour être vendeuse et non qualifiée malgré mon niveau BAC et mon parcours pluridisciplinaire….

Merci...pour rien car de toute manière ce courrier ira droit dans une poubelle qui sera elle aussi déplacée à votre bon vouloir.

Partager cet article
Repost0
Published by SUD 61
6 juillet 2018 5 06 /07 /juillet /2018 07:18

Cela fait maintenant plusieurs mois que nous écrivons des articles, ou faisons des déclarations lors des instances afin de dénoncer les conditions de travail déplorables dans lesquelles sont de nombreux collègues.

En cette fin d’année scolaire, nous avons une fois encore matière à écrire.

En effet, nous ne pouvons que dénoncer les conditions dans lesquelles s’effectuent les phases d’ajustement du mouvement qui mettent nos collègues enseignants, et notamment les plus jeunes, dans des situations d’inquiétude, de stress…

Trop de personnes sont restées sans poste à l’issu du premier mouvement, trop de personnes sont restées sans poste lors de la phase d’ajustement informatique, et trop peu de postes sont proposés lors du troisième mouvement.

Demander à plus de 140 personnes de classer 70 vœux, dont très peu sont attractifs, c’est forcément mettre les personnes en difficulté. Oui, nous avons demandé à ce que les personnes sans poste puissent postuler, lors d’un troisième mouvement sur les postes disponibles, mais pas dans ces conditions.

 

Il faut ajouter à cela les collègues qui se voient annoncer, le jeudi 28 juin que leur classe ferme à la rentrée prochaine, alors que la situation n’avait jamais été évoquée. Jusqu’à présent, la mesure de carte scolaire était annoncée lors du CTSD, et se concrétisait ou pas, suite à un comptage des enfants inscrits en juin ou en septembre.

Nous terminerons par les AVS, ou AESH, pour qui le contrat n’est pas renouvelé, sans aucune explication.

 

C’est dans ce contexte, que nous, syndicats sommes amenés à recevoir des collègues en pleurs, tenant parfois des propos lourds de conséquence.

Il est largement temps que les conséquences de cette politique managériale soient portées à la connaissance des personnes qui la mettent en place.

Partager cet article
Repost0
Published by SUD 61
4 juillet 2018 3 04 /07 /juillet /2018 19:51
L’école n’est pas une entreprise

 

Dans un communiqué en date du 2 juillet, le ministre Jean-Michel Blanquer a annoncé le versement d’une prime de 1000 euros net aux seuls personnels fonctionnaires titulaires exerçant en REP+. Pour le reste de la prime de 3000 euros annoncée par le candidat Macron durant la campagne présidentielle, le projet du ministre est simple : rémunérer les enseignant-e-s au mérite, par “l’adossement d’une partie de cette indemnité aux progrès des élèves et à l’accomplissement du projet d’école et d’établissement”.

SUD éducation refuse ce projet pour plusieurs raisons :

- La rémunération au mérite fait partie du vaste projet managérial promu par le ministre Blanquer. Il entre en cohérence avec d’autres annonces, comme le recours accru à la contractualisation ou la suppression du paritarisme : il s’agit d’une mise en concurrence des personnels dans l’objectif supposé d’améliorer les résultats. Pour SUD éducation, cette logique de concurrence va au contraire entraîner l’augmentation de la souffrance au travail et a pour objectif la mise au pas des personnels. 
tous les personnels qui travaillent en REP+ doivent être concernés : administratifs, de vie scolaire et ouvriers, titulaires ou contractuel-les doivent avoir les mêmes droits.

- Par ailleurs, SUD éducation refuse la logique indemnitaire et revendique l’intégration des primes et indemnités aux salaires. SUD éducation refuse cet accroissement des inégalités salariales et revendique une hausse des salaires pour tous les personnels qui tende vers l’égalité salariale.

- Ce n’est pas ce projet de prime au mérite qui va améliorer la stabilité des personnels en REP+. Pour améliorer les conditions de travail des personnels et les conditions d’apprentissages des élèves en éducation prioritaire, SUD éducation revendique une diminution du temps de travail pour tous les personnels, du temps de concertation pour les équipes, la baisse des effectifs par classe.

- Les élèves ne sont ni des marchandises ni des produits qu’il faudrait rentabiliser. Rémunérer en fonction des soi-disant “progrès des élèves” envisagés à l’aune d’une orientation pédagogique réactionnaire remet en cause la liberté pédagogique et induit la standardisation conservatrice des pratiques de classe.

Partager cet article
Repost0
Published by SUD 61
4 juillet 2018 3 04 /07 /juillet /2018 15:50

Ajustements de rentrée
Beaucoup de colère et de revendications lors de ce groupe de travail. En effet, nous sommes réunis pour réfléchir aux ajustements de mesures de carte scolaire, or les mesures sont d’ores et déjà décidées et annoncées. Mme Moncada ne tient pas compte de la nécessité de présenter toutes mesures en CTSD avant de les acter. Les écoles concernées par les fermetures n’en ont été informées que le 28 juin, ne laissant pas la possibilité aux collègues de participer au mouvement et ne permettant pas aux équipes de s’organiser correctement. Nous dénonçons ce non-respect des règles élémentaires.


1er degré
4 fermetures de postes sur les écoles :
Ecole Jean de la Fontaine à Argentan
Ecole Vincent Muselli à Argentan
Ecole du Sap en Auge, RPI 72
Ecole de Val au Perche RPI52 (Mâle/La Rouge)


11 ouvertures de postes :
6 levées de mesures de fermeture :
Ecole Jules Ferry à Alençon
Ecole de Champsecret
Ecole Mazeline à L’Aigle
Ecole L’orée d’Ecouves à Lonray
Ecole de St Georges des Groseillers
Ecole de Larré Mesnil Erreux RPI 54
5 ouvertures pour augmentation des effectifs :
Ecole Molière à Alençon
Ecole du Point du Jour à Alençon
Ecole Anne Franck à Argentan
Ecole J. Antoine Bertre à Bazoches sur Hoesne
Ecole de la Donette à Bretoncelles
PQMC :
Ecole Paul Souvray : maintien du 0,50 PQMC
Ecole Mazeline de L’Aigle : augmentation de 0,17 du PQMC
2 augmentations exceptionnelles de décharge :
RPI 56, site de Passais, expérimentation CM2 au collège
Ecole Jean Moulin à Céton, spécificité de l’école


17 PEMF avaient la possibilité de choisir une décharge à 0,50 ETP au lieu de 0,33. 2 ont accepté, soit un retour de 15 X 0,17 ETP dans la réserve

Comptages de rentrée :
Ecole de la Visance à Landisaq
Ecole des Mots Tordus à La Ferrière aux Etangs
Ecole Gouffern en Auge RPI 43, communes déléguées Urou et Crennes et le Bourg St Léonard
Réserve de rentrée suite aux ajustements : 0,24 ETP + 1,65 si neutralisation décharges PEMF.


2nd degré
6 fermetures sur les collèges :
2 sur le niveau 6ème :
Honoré de Balzac à Alençon
Nicolas-Jacques Conte à Sées
1 sur le niveau 5ème :
André Malraux à Trun
1 sur le niveau 4ème :
Molière à L’Aigle
2 sur le niveau 3ème : 
Madame de Sévigné à Flers
Jacques Brel à La Ferté Macé
6 ouvertures sur les collèges :
4 sur le niveau 6ème :
Du Houlme à Briouze
Madame de Sévigné à Flers
Jacques Brel à La Ferté Macé
Yves Montand à Val au Perche
1 sur le niveau 5ème :
Roger Martin du Gard à Bellême
1 sur le niveau 3ème : 
Jean Monnet à Flers
2 ouvertures sur les SEGPA :
1 sur le niveau 5ème :
Molière à L’Aigle
1 sur le niveau 4ème :
Jean Monnet à Flers

Partager cet article
Repost0
Published by SUD 61
3 juillet 2018 2 03 /07 /juillet /2018 19:08

- Déclaration de Sud Education (ci-dessous)

 

Hors classe

Pour le moment, la liste des personnes promouvables n’a pas changé, toutefois, nous ne savons toujours pas le nombre de promus…

Pour rappel, SUD EDUCATION est totalement opposé à ce mode de passage à la hors classe, d’autant plus que les modalités d’attribution des avis restent floues, les instituteurs sont pénalisés par rapport aux professeurs des écoles et plus largement parce que nous trouvons inadmissible de faire entrer en concurrence les enseignants les uns avec les autres.

Nous demandons un même avancement pour toutes et tous.

INEAT EXEAT

Pas de nouvelles informations sur ce sujet

 

3ème Mouvement

Les 70 premières personnes ont été affectées, dont, pour un certain nombre, sur un poste non demandé ce qui n’est pas sans poser problème.

Pour les personnes restées sans poste, l’administration va affecter un maximum de personnes d’ici vendredi. Nous tiendrons donc une permanence téléphonique ce jour là pou vous donner votre affectation afin que vous puissiez appeler l’école avant les vacances scolaires.

 

Nous mettrons une information sur le blog dès que nous aurons les affectations, avec le numéro de téléphone pour nous joindre.

 

AVS – AESH

Seulement 16 nouveaux supports AESH. De nombreux AVS ont vu leur contrat brutalement interrompu. Nous avons alerté l’administration qui se dit sans solution, mis à part conseiller aux personnes concernées de se tourner vers Pôle Emploi afin de voir si elles sont éligibles aux nouveaux contrats PEC.

Revendication de SUD : Titularisation de toutes les personnes travaillant dans l’Éducation nationale, AVS compris…

 

Et surtout, pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter.

Partager cet article
Repost0
Published by SUD 61