26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 16:51

Les enseignants expriment clairement la demande de disposer d’informations, d’outils pédagogiques et de formation pour pouvoir accueillir de manière efficace des enfants vivant en condition de grande précarité en squat et bidonville.

Ils se sentent en difficulté notamment lorsqu’ils ne sont pas renseignés sur le milieu dans lequel vivent leurs élèves, leurs conditions de vie, les raisons qui expliquent leur manque d’assiduité, ou encore lorsqu’ils n’ont aucun parent comme interlocuteur.

Les enseignants sont souvent très actifs et impliqués lorsqu’ils ont dans leur classe ces enfants. Néanmoins, les établissements scolaires manquent souvent de moyens humains et financiers pour accueillir ces derniers dans les meilleures conditions.

Le collectif pour le droit des enfants roms à la scolarisation (CDERE) a édité un livret pour accompagner les enseignants :

Partager cet article

Repost 0
Published by SUD 61