8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 13:05

2010-12-15

Partager cet article
Repost0
Published by le bureau syndical - dans communiqués
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 20:11

Les SES, plébiscitées par les élèves en seconde, méritent mieux qu’un strapontin





Le Ministère de l'Education Nationale vient  d’annoncer hier  que 85% des élèves de seconde avaient choisi les Sciences Economiques et Sociales comme premier enseignement d'exploration. Après la publication d’ un sondage IPSOS qui montrait en novembre que près de 9 lycéens sur 10 considéraient l'instauration d'un enseignement obligatoire d'économie comme positive, Luc Chatel reconnaissait dans une  interview au Figaro  que  «l'apprentissage de l'économie permet de décrypter le monde actuel. C'est ce qui manquait au lycée. D'autant que la crise a décuplé nos besoins de connaissances en économie. Les lycéens plébiscitent cette matière en

seconde. C'est une prise de conscience».





Ce qui apparaît comme un plébiscite pour une discipline qui combine les apports de plusieurs sciences sociales, au-delà de la seule approche économique, interroge sur l’incohérence de lui attribuer le statut  secondaire d'enseignement exploratoire.

 Puisque les SES répondent à une forte demande sociale, qu’elles apparaissent essentielles pour mieux saisir les enjeux contemporains, et qu’elles sont absentes du collège, tout en étant un enseignement central dans la série ES (deuxième bac en termes d’effectifs), il apparaît anormal que

cet enseignement demeure optionnel en  seconde avec un horaire réduit à seulement 90 minutes par semaine contre 2h30 avant la réforme du lycée.





Ceci d’autant plus que le nouveau statut d’enseignement d’exploration imposé par la réforme des lycées aux SES sert de prétexte dans de nombreux lycées pour refuser aux élèves le travail en groupes réduits (ce qui se fait au détriment de leurs apprentissages et conduit à de grandes disparités dansles pratiques pédagogiques au niveau national), ou pour interdire que cet
enseignement soit noté. Cette configuration asymétrique place les SES dans une position extrêmement précaire en seconde compte tenu de l'enjeu de l'orientation. Sans notes, ou avec des notes qui ne sont pas prises en compte dans les bulletins, en 1h30 par semaine avec des classes à 35,
initier les élèves aux Sciences Economiques et Sociales relève du tour de force.


L'APSES renouvelle donc sa demande  au Ministre de prendre acte de la nécessité de donner une formation en Sciences Economiques et Sociales de qualité à tous les futurs citoyens en intégrant les SES au tronc commun de seconde, avec un horaire et un programme en adéquation avec l’utilité
citoyenne de cette discipline.

Partager cet article
Repost0
Published by le bureau syndical
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 08:49

 

 

 

ABROGATION DE LA REFORME DE MASTERISATION !

 

 

SUD éducation a contesté dès 2008 la réforme de la formation des maîtres dite « mastérisation » et le scandale des nouvelles conditions d'entrée dans le métier, qui en découlent dans le 2nd degré et dans le 1er degré. Nous sommes pour le retour à un recrutement à la licence et l'attribution d'un Master pour tous les professeurs à l'issue de la formation initiale professionnelle.

 

 


SUD éducation soutient donc totalement la mobilisation entamé par des collectifs de stagiaires notamment dans les académies de Créteil, Paris,Versailles, de Rennes, de Grenoble, de Caen, d'Orléans... Ce mouvement est en train de se structurer avec des représentants dans toutes les académies.

 

 

 

solnoirpetit.gif

 

Partager cet article
Repost0
Published by le bureau syndical
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 06:35

 

Saint Denis, le 21 novembre 2010

Le 6 novembre dernier, après plusieurs semaines de lutte contre la réforme de casse du système

des retraites, plus d'1,2 millions de salarié-e-s, chômeurs/ses, retraité-e-s, lycéen-ne-s,

étudiant-e-s, étaient encore en grève et/ou dans la rue, et ce en dépit du matraquage médiatique

qui claironnait : « Tout est fini, la loi est votée, rentrez chez vous ».

Depuis le début de ce mouvement SUD Éducation et l'Union syndicale Solidaires n'ont cessé de

pousser l'intersyndicale nationale à élargir le mouvement pour en faire un mouvement de grève

générale, reconductible et interprofessionnel, seul capable de nous faire gagner.

Mais la stratégie unitaire de cantonnement à des journées saute-mouton et le refus de certaines

organisations syndicales de soutenir franchement les reconductions qui existaient ou se

profilaient, ont freiné l'élan et les initiatives interprofessionnelles d'auto-organisation et de

reconduction des grèves.

L'intersyndicale nationale, réunie le 8 novembre, a décidé d'appeler à une nouvelle journée de

« mobilisation » le mardi 23 novembre, soit plus de 15 jours après la dernière journée d'action

nationale.

Qui peut croire, dans ces conditions, que les salariés, chômeurs, retraités,...auront à cœur de se

mobiliser pour une journée qui ne semble plus inscrite dans une dynamique de lutte au niveau

national, sans appel à la grève, et sans de réelles perspectives ?

Voilà pourquoi la Fédération SUD Éducation n'appellera pas, nationalement, à participer à la

journée du 23 novembre. Nous ne cautionnerons pas l'enterrement annoncé de la mobilisation.

Nous continuerons à soutenir toutes les initiatives locales de mobilisation et de grèves inscrites

dans la durée, décidées collectivement. Tout comme nous poursuivrons la lutte, de façon unitaire avec les personnels et les collectifs militants, pour redonner les moyens à la contestation de s'exprimer à nouveau.

Tirons, toutes et tous ensemble le bilan de ce qui s'est passé afin de poursuivre la construction

du rapport de force contre les mesures de régression sociale, capable, cette fois-ci, de nous

faire gagner et d'imposer un réel partage des richesses.

Fédération des syndicats SUD éducation

Partager cet article
Repost0
Published by le bureau syndical - dans communiqués
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 20:10

Mardi 23 novembre

Manifestations dans l’Orne :


Alençon à 12 heures au Pôle Emploi, avenue de Quakenbrück


Argentan devant le pôle emploi du centre ville, rue Pierre Ozenne à 15h


Flers rond point des 5 becs à 17h


L'Aigle place de la poste à 17h30

 


 

drapeaux.jpg

Partager cet article
Repost0
Published by le bureau syndical - dans agenda
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 16:08

Les opérations de mutation interacadémique (second degré)

et interdépartementale (premier degré)

pour les enseignants se déroulent du

18 novembre 2010 au 07 décembre 2010.


La saisie des voeux se fait sur SIAM-IProf.


N'hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement et à nous faire parvenir une copie de votre dossier afin que nous puissions suivre votre demande.


Les commissaires parita ires de SU D éducatio n.

 

 

 solnoir.jpg 

Partager cet article
Repost0
Published by le bureau syndical
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 20:56

SIGNEZ L'APPEL

POUR UN REFERENDUM

SUR LES RETRAITES

 

Pour que le peuple décide  !

 

www.referendumretraites.org

 

(initié par le journal politis)

 

Partager cet article
Repost0
Published by le bureau syndical
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 16:07

Le collectif des droits des femmes sur Alençon

appelle tous ceux et toutes celles, qui sont attachées

au droit à l'avortement, à venir manifester

samedi 20 novembre, à 14h devant l'hôpital d'Alençon

en réaction à la présence annoncée de "SOS Tout Petit", association qui vise à remettre en cause les droits des femmes, comme l'avortement et la contraception, droits fondamentaux pour les femmes à disposer de leur corps.

 

Partager cet article
Repost0
Published by le bureau syndical
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 04:59

La retraite régresse 

Les inégalités s’amplifient

 

L’action doit continuer


Alors que la loi a été promulguée par le Président de la République en méprisant le peuple, notre colère s’en trouve renforcée contre la réforme des retraites mais aussi contre la politique du gouvernement et du patronat en matière d’emploi et de salaire…

La majorité de la population a soutenu  ou participé aux mobilisations depuis près de 2 mois. Alors que nous sommes entrés dans une nouvelle phase de mobilisation, les actions interprofessionnelles encore nombreuses montrent que la lutte continue.

 

 

Vous pensez que :

 

Ø La régression sociale se généralise par la poursuite de la casse de la protection sociale (retraites, sécurité sociale), blocage des salaires, des libertés….

 

Ø Le partage inégal des richesses est devenu insupportable pendant que l’affairisme règne avec les rapports Woerth- Bettencourt et que les inégalités s’accroissent (chômage, précarité…)

 

    Ø Qu’une autre politique  plus juste et plus égalitaire permettrait le progrès social.

 

Zone de Texte: Vous pensez que : Ø La régression sociale se généralise par la poursuite de la casse de la protection sociale (retraites, sécurité sociale), blocage des salaires, des libertés…. Ø Le partage inégal des richesses est devenu insupportable pendant que l’affairisme règne avec les rapports Woerth- Bettencourt et que les inégalités s’accroissent (chômage, précarité…) Ø Qu’une autre politique plus juste et plus égalitaire permettrait le progrès social.

 

 

Avant le 23 novembre, journée nationale d’action appelée par l’intersyndicale

 

Participez au Rassemblement

 le Vendredi 19 novembre devant la Préfecture d’Alençon à 18 H00

 

Nous mettrons en scène notre rejet de la loi sur les retraites et de toutes les mesures antisociales.

 

Sur des feuilles, cartons écrivez votre dégoût de cette politique et emmenez tout ce qui peut faire du bruit.

 

 

A l’appel de : CGT- CFDT- CFTC- FSU-  SOLIDAIRES- UNSA

 

Partager cet article
Repost0
Published by le bureau syndical
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 14:01

Dans le cadre de la journée internationale de soutien au peuple palestinien du 29 novembre prochain, nous organisons une soirée au cours de laquelle sera projeté le film de Samir Abdallah, GAZA'STROPHE.

Cette soirée aura lieu le :

LUNDI   29  NOVEMBRE  2010

à  20  heures  30

Salle  Baudelaire  à  Alençon

Alain BERTIN  

France Palestine Solidarité 61   

 21, rue Principale 

61250  DAMIGNY     02.33.26.76.32

Partager cet article
Repost0
Published by le bureau syndical