20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 13:01

- Constat de l'administration sur l'incapacité des collègues de l'Orne à rejoindre le Calvados avec des données chiffrées sur les demandes de rapprochement de conjoint et sur les autres demandes.
- l'administration souhaite donner un signe d'écoute sur ces difficultés en prenant en compte les surnombres des départements (75 pour l'académie dont 55 pour le Calvados et 20 pour la Manche, Orne à l'équilibre) et sur l'affectation des stagiaires.
- il n'y aura pas de titularisation à la rentrée les PES du Calvados et de la Manche dans l'Orne même si les textes le permettent  car cela changerait la donne par rapport aux années précédentes et à ce qu'il se faisait jusque-là.
- L’Orne souhaite accueillir plus de stagiaires dès l'année prochaine (passer de 27 à 35 ou 40).
- Pour les PES rentrée 2013 (et pour les années suivantes), pas question de tous les nommer dans l'Orne car les structures de formation doivent continuer d'exister dans les 2 autres départements.
- Par contre à la rentrée 2013, tous les PES seront informés que leur nomination pour l'année de stage dans un département n'ira  pas de pair avec leur nomination pour la titularisation: l'administration va fixer un curseur pour nommer de façon plus importante les T1 à la rentrée 2014 (PES rentré-esen 2013) dans l'Orne.
- A priori, il restera quelques (très peu) T1 à la rentrée 2014 nommés dans la Manche et le Calvados.
En contre partie, l'administration va réfléchir à la possibilité de se garder des inéats Calvados dès la rentrée prochaine pour créer "un appel d'air " et permettre la rentrée de quelques collègues dès la rentrée prochaine. Cela reste à contrôler car rien n'est moins certain sur ce point dans la mesure où
l'administration compte également sur le temps pour rééquilibrer les choses.
Un point devra être fait dans les CTSD de chaque département et un bilan de la mesure pour constater les effets observés.

Partager cet article

Repost 0
Published by le bureau syndical