20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 14:38

Dans un entretien donné à la presse régionale madame la Rectrice de l'Académie Orléans-Tours, nouvellement nommée, fait le point de ses ambitions pour l’académie.

Se disant représentante d’un gouvernement qui lui convient, et non pas représentante de la République, elle ne laisse augurer rien de bon quant au respect de l’ensemble des acteurs du système éducatif.

Elle parle de gosses ou de gamins au lieu d’élèves, confond l’enseignant et le parent, et fait des enseignants des personnes qui ne sont pas motivées, qui surprotègent les jeunes, qui ne se décarcassent pas ou encore qui ne savent pas s’y prendre. Il semble qu’elle prône enfin la pédagogie du coup de pied dans le derrière. Elle annonce qu'elle proposera la fermeture de certains collèges ruraux.

Mais surtout, reprenant le discours du ministre de l’intérieur, elle pense que les enfants issus de l’immigration" mobilisent avant tout leur intelligence pour faire des mauvais coups, propos qui sont tout simplement inadmissibles car faux, stigmatisants et discriminatoires.


C’est peu connaître les réalités sociales du terrain, l’action au quotidien des enseignants, et plus largement les pratiques pédagogiques et l’acte d’apprendre. Elle fait manifestement passer les logiques économiques et électoralistes avant les valeurs d’équité et d’égalité vis-à-vis de l’offre d’éducation.

Sud éducation dénonce ce discours qui consiste à dénigrer le service public pour mieux le casser ensuite, à jeter le trouble parmi la communauté éducative et les parents alors que le monde éducatif aurait plutôt besoin de sérénité, de calme et de temps. Sud éducation appelle Madame la Rectrice à la démission tant ses propos sont éloignés des missions de l'Education nationale. 

Partager cet article

Repost 0
Published by le bureau syndical - dans communiqués