11 janvier 2022 2 11 /01 /janvier /2022 18:33
L’Education dans l’action en janvier : en grève le 13 pour donner les moyens face à la crise sanitaire, en grève le 27 avec les salarié-es du public et du privé pour une augmentation des salaires et des pensions- communiqué CGT-FO-FSU-SUD éducation

La crise sanitaire agit comme un révélateur et un accélérateur des difficultés de l’Éducation. Le mépris de l’école et de ses personnels se traduit par une gestion chaotique de l’épidémie, faite de changements de pied incessants, de protocoles intenables et d'absence de moyens donnés pour assurer le fonctionnement de l’Éducation. Mobilisons-nous par la grève le 13 janvier, à l’appel de la quasi-totalité des organisations syndicales, les organisations lycéennes et les parents d’élèves, pour faire entendre la colère face à tant de mépris pour l’Éducation et obtenir les conditions de sécurité et de considération pour exercer nos métiers. Nous exigeons les moyens humains nécessaires notamment par la création de postes via les listes complémentaires tout en programmant dès maintenant un collectif budgétaire.

La situation est aussi le résultat d’un quinquennat qui a profondément fragilisé le service public d’Éducation, en commençant par refuser de revaloriser les agent-es autrement que par des mesures partielles, parcellaires et insuffisantes. Le gel de la valeur du point d’indice sur toute la mandature est inacceptable. Il témoigne d’une forme de mépris pour les agents qui tiennent à bout de bras le service public d’Éducation, palliant ainsi l’incurie du gouvernement. La reprise forte de l’inflation aggrave les pertes de pouvoir d’achat. Le Grenelle du ministre est inacceptable, d’autant plus qu’il vise à modifier en profondeur le fonctionnement de l’école, les missions et les statuts des enseignant-es. L’Éducation doit donc prendre toute sa place dans la mobilisation interprofessionnelle du 27 janvier à l’appel de la CGT, FO, FSU et Solidaires, pour revendiquer une véritable augmentation des salaires et des pensions, le dégel du point d’indice, et de meilleures conditions de travail.

Notre École ne peut fonctionner sans moyens supplémentaires et sans personnels revalorisés et reconnus dans leurs expertises professionnelles : nos organisations appellent les personnels à se réunir dans les écoles, les établissements, les services pour discuter des suites qu’ils entendent donner au 13 janvier dans la perspective de la grève interprofessionnelle du 27 janvier pour obtenir satisfaction sur les revendications. Nous soutiendrons toutes les initiatives allant dans ce sens décidées par les personnels.

Partager cet article
Repost0
Published by SUD 61