20 août 2021 5 20 /08 /août /2021 14:59

Après 20 ans de guerre menée par les USA, l'OTAN (dont la France) et ses alliés, les Talibans ont fini par reprendre la capitale afghane Kaboul contrôlant désormais l'ensemble du pays. Le retour de la dictature talibane et de la charia font effectivement craindre le pire pour le peuple afghan.

Suite au discours honteux de Macron lundi 16 août, pour SUD éducation (avec son union syndicale Solidaires), l’heure est à la solidarité internationale, à l’accueil de tous celles et ceux qui demanderont aide et asile et à la poursuite de la lutte contre tous les fascismes, qu’ils soient nationalistes ou religieux.

L'État français doit respecter le droit humanitaire et international en matière d'asile (dont la convention de Genève de 1957 qui garantit les droits fondamentaux des réfugié-e-s et exilé-e-s) et permettre à toutes celles et tous ceux qui le souhaitent de quitter leur pays.

Pour SUD éducation, les universités françaises doivent dès à présent se déclarer solidaires des étudiant-e-s et des universitaires afghan-ne-s qui se sentiraient en danger et se prononcer pour leur accueil et leur inscription sans condition afin qu'ils.elles puissent poursuivre leurs études ou leurs recherches.

Partager cet article
Repost0
Published by SUD 61