16 novembre 2020 1 16 /11 /novembre /2020 09:18

Ce communiqué a été publié le 15/11/2020

Le 6 novembre 2020, le ministre fait état de 3 528 élèves considérés comme cas de Covid confirmés entre le 2 et le 5 novembre. Le matin même, Jean-Michel Blanquer s’empresse de déclarer dans les médias que “rapporté à 12 millions d’élèves, c’est un chiffre qui est maîtrisé”.

Pourtant, Santé publique France comptabilise 26 235 cas positifs chez les enfants de 10 à 19 ans pour la même période. L’écart entre le chiffre donné par le ministre et celui des remontées des laboratoires tests à la main est de 22 707.

Le ministère est incapable de justifier ces écarts, et s’en tient aux éléments de langages que le ministre développe lors de ses nombreuses apparitions médiatiques, sans preuve.

Mais la croissance exponentielle de cas Covid dans les écoles et établissements scolaires est bien réelle, mettant en évidence l’échec des mesures dictées par le ministre. Le ministre porte directement la responsabilité dans l’accélération des contaminations, en raison de l’absence de modification du protocole face à la deuxième vague et du refus de recruter suffisamment de personnels pour faire baisser les effectifs.

Pour SUD éducation, la mise en œuvre d’un plan d’urgence pour l’éducation que nous revendiquons depuis le printemps est urgente. Les opérations de recrutement peuvent avoir lieu à n’importe quel moment de l’année, par le biais du recours aux listes complémentaires, de la titularisation à temps plein des contractuel-le-s, de l’ouverture de concours exceptionnels. Dans l'immédiat, les dédoublements demandés par les personnels, particulièrement en collège, doivent être accordés en urgence.

Plutôt que d’admettre la réalité, Blanquer s’abrite dans une maîtrise illusoire de la situation au détriment de la santé des élèves, des personnels et des familles.

Face à cette situation, SUD éducation revendique la mise en oeuvre immédiate d’une enquête indépendante dans le but d’établir clairement :

-le nombre de contaminations chez les élèves comme chez les personnels

-les responsabilités de l’administration quant à l’accélération des contaminations

- si l’administration a tenté de dissimuler à la population les cas de Covid-19 dans l’Éducation nationale.

 

Partager cet article

Repost0
Published by SUD 61