23 octobre 2020 5 23 /10 /octobre /2020 21:11

Jean-Michel Blanquer a dénoncé, dans la presse comme à l’Assemblée nationale "l'islamo-gauchisme" qui ferait “des ravages à l'université". Il s’est particulièrement attaqué à l'Unef.

Ce type de propos indignes qui occupent l'espace médiatique à toute heure et sur toutes les antennes, sont d'autant plus graves que les groupuscules d'extrême-droite qui agissent de plus en plus ouvertement sur les campus s’appuient dessus.

Les organisations étudiantes et les organisations syndicales qui luttent contre les discriminations, le racisme, l'antisémitisme, l'islamophobie, les oppressions de genre dans la société, et défendent la laïcité ainsi que la neutralité du service public d’éducation et de la recherche sont justement l'expression de la solidarité et du combat contre le fanatisme et l'obscurantisme. S'il faut trouver des "complicités intellectuelles" avec les thèses d'extrême-droite, c'est dans les propos du ministre qu'il faut les chercher.

 

SUD éducation condamne les propos de Jean-Michel Blanquer et assure de son soutien l’Unef et ses militant-e-s.

SUD éducation le répète avec force : nous condamnons toutes les généralisations, stigmatisations et récupérations réactionnaires du drame de Conflans Ste Honorine.

Partager cet article

Repost0
Published by SUD 61