2 octobre 2020 5 02 /10 /octobre /2020 16:28

Le ministre Blanquer a finalement annoncé un calendrier des épreuves pour le bac 2021 dont le degré d’impréparation est inédit. Une fois de plus, le ministre montre le peu de considération qu’il a pour les personnels, les élèves et le service public d’éducation.

Les dates seront les suivantes :

  1. Les mardi 16 et mercredi 17 mars : épreuves de spécialité.

  2. D’avril à juin évaluations communes en Histoire – Géographie, LV A et B et enseignement scientifique (pour la terminale générale) ou Mathématiques (pour les séries technologiques).

  3. Le Jeudi 17 juin : épreuve écrite de philosophie.

  4. Du lundi 21 juin au vendredi 2 juillet : épreuves du Grand oral.

  5. Le mardi 6 juillet : résultats du bac.

  6. Du mercredi 7 au vendredi 9 juillet : épreuves de rattrapage.

Ces annonces laissent perplexe : les épreuves se dérouleront, comme il était prévu en 2019, de mars à début juillet. Pour SUD éducation, c’est donc une série continue d’épreuves avec lesquelles les personnels comme les élèves devront vivre dans cette nouvelle mouture du baccalauréat. Pour SUD éducation, un tel calendrier et les EC soulignent l’obsession du ministre qui ne souhaite rien tant qu’en finir avec le caractère national et anonyme des épreuves du baccalauréat.

Il est très préoccupant que les spécialités n’aient pas reçu d’exemple de sujets, « sujets zéros », alors que les épreuves doivent se dérouler dès mars ! On ne peut que s’inquiéter également de l’absence d’indications sur la façon dont les élèves prépareront le grand oral, aucune heure de cours n’y étant spécifiquement dévolues. Ceci renforce le caractère socialement discriminant de l’épreuve déjà très présent dans la troisième partie consacrée à l’orientation où le, la candidat.e doit aborder ses « rencontres, engagements, stages, mobilité internationale ».

 

SUD éducation revendique :

— dans l’immédiat, la suppression des EC, du contrôle continu et de l’épreuve du grand oral ainsi que le retour à des épreuves nationales et anonymes ;

— la suppression des réformes du lycée et du bac qui, à l’épreuve de la réalité, montrent déjà toutes leurs défaillances.

Partager cet article

Repost0
Published by SUD 61