14 septembre 2020 1 14 /09 /septembre /2020 08:53

Après deux années d’intense mobilisation, la réforme voulue par le gouvernement de transférer les CTS aux fédérations est enfin abandonnée ! Il n’y aura donc pas de réforme statutaire, de « détachement » qui aurait positionné les CTS sous l’autorité hiérarchique des fédérations. C’est une victoire incontestable des personnels JS et des syndicats, mobilisés depuis le 7 septembre 2018 pour maintenir un service public « Jeunesse et Sports ». Mais attention, le gouvernement a choisi une voie certainement plus insidieuse pour affaiblir le service public. Avec l’Agence Nationale du Sport, la baisse régulière des effectifs, le transfert à l’Education Nationale et l’absence d’un sérieux plan de relance pour le sport…le programme du gouvernement semble être « ATTENTION DANGERS » !

Cette victoire appelle donc de nouvelles mobilisations. Lors de la « fuite » dans la presse le 7 septembre 2018, il s’agissait de la 3ème tentative de « détacher » les
CTS aux fédérations, après Atlanta en 96 et le rapport Bocquet en 2009. Celle-ci aura été la plus difficile, la plus longue et la plus coûteuse mobilisation pour le service public JS, les missions et les agents. Mais le gouvernement a-t-il compris le rôle et l’importance des CTS dans le dispositif du sport français, garants de l’intégrité, de l’éthique et de la neutralité de leur action ? Ces pilotes de projets, capable d’exercer des missions sur tous les terrain, avec tous types d’acteurs, jouent un rôle social indispensable en matière d’éducation, de prévention et d’accompagnement à l’autonomie de publics variés. Leur capacité de mise en réseau, de créativité et d’aide à la décision leur donne un rôle original et singulier. C’est ce rôle qu’il convient de renforcer avec plus de moyens, une formation initiale et continue plus adaptée et un accompagnement que l’Etat avait parfaitement négligé ces dernières années au profit de la mise en concurrence et de la libéralisation du champ du sport.

Félicitons les CTS et l’ensemble des personnels JS d’avoir tenu bon dans la tempête ! Maintenant, place à la reconstruction, en pleine année olympique et à 3 ans de Paris 2024 ! Le défi est immense ! Si les personnels JS ont joué un rôle essentiel dans cette lutte, il est maintenant évident qu’elle devra se poursuivre au quotidien et dans les prochains mois car plusieurs dangers rôdent !

La nuisance de l’agence du sport

Chaque jour, l’agence du sport contribue à dégrader le service public JS. Cette agence publique-privée, malgré son rappel à l’ordre par le Conseil d’Etat en juillet 2020, qui l’a pourtant bien bordé comme « opérateur du ministère », vient rompre le contrat de l’égalité de traitement des usagers et des associations. Son ingérence dans le recrutement de CTS et dans le travail des directions techniques nationales, sa méconnaissance du suivi socio-professionnel des SHN et sa gestion calamiteuse de l’ex-CNDS sont particulièrement nuisibles.

Partager cet article

Repost0
Published by SUD 61