28 septembre 2020 1 28 /09 /septembre /2020 12:40

Le Projet de loi de programmation de la recherche pour les années 2021 à 2030 et portant diverses dispositions relatives à la recherche et à l'enseignement supérieur a été adopté la nuit du 23 au 24 septembre à l'Assemblée Nationale.

Ce projet de loi, qui doit encore passer au Sénat à la mi-octobre, que pourtant toute la communauté universitaire rejette, vient d'être imposé d'une bien triste manière aux chercheurs-euses, enseignant-e-s, personnels BIATSS et étudiant-e-s, alors que tout le monde travaille avant tout en ce moment à assurer la moins mauvaise rentrée possible.

La ministre et les député-e-s auront tout tenté ces dernières semaines : mensonges, langue de bois, discours lénifiant sur de prétendus investissements... cela ne trompe personne. Pour SUD éducation, la LPPR c’est toujours non ! Ce projet de loi condamne à la précarité sans fin les générations actuelles et futures de jeunes chercheurs et jeunes chercheuses. Il constitue une attaque contre le service public d’enseignement supérieur et de la recherche, contre les droits des personnels et contre l’indépendance de la recherche.

La navette parlementaire n’est pas achevée. Les premières mobilisations des personnels de l’enseignement supérieur et la Recherche doivent maintenant s’amplifier à l’occasion de nouveaux rendez-vous organisés en assemblée générale pour construire le rapport de force et obtenir le retrait de ce projet.

Partager cet article

Repost0
Published by SUD 61