28 juin 2020 7 28 /06 /juin /2020 15:46

Communiqué de SUD éducation - jeudi 25 juin 2020

Suspendu depuis le 10 février suite à son interpellation lors du piquet de grève qui a eu lieu au lycée Marie Curie à Strasbourg le jeudi 6 février contre les E3C, Yann, AED et adhérent à Sud éducation, est convoqué le mercredi 1er juillet à 10H à une commission consultative paritaire. 

Après avoir consulté le dossier à deux reprises, il apparaît que celui-ci repose sur une énonciation lacunaire et incohérente des faits reprochés à Yann. A nouveau, nous constatons que le rapport des faits repose davantage sur une description d’un contexte, certes tendu, mais qui ne saurait en aucun cas être de la responsabilité de notre camarade. En effet, c’est seulement après l’intervention de la police à la demande du proviseur que la situation s’est considérablement détériorée ce jour-là. 
En définitive, les faits reprochés à Yann visent à criminaliser la tenue d’un piquet de grève devant le lycée, comme cela a été le cas à Melle, Clermont-Ferrand ou Cahors.

Malgré nos communiqués en ce sens et le soutien de l’intersyndicale locale et nationale, la procédure suit son cours. 

Pour SUD éducation, il ne fait aucun doute que la procédure disciplinaire à l’encontre de Yann s’inscrit dans un contexte national de répression contre tous les personnels qui se sont opposés à la tenue des E3C. 

SUD éducation exige l’abandon immédiat de la procédure en cours contre Yann, ainsi que celles menées à l’encontre des personnels mobilisé-e-s contre les réformes Blanquer. 

SUD éducation appelle les personnels à participer aux initiatives décidées localement (pétitions, rassemblements…), à commencer par le rassemblement appelé par l’intersyndicale local le 1er juillet à 9h. La fédération SUD éducation sera représentée pour y exprimer le soutien de l’ensemble de la fédération à notre camarade.


 

Partager cet article

Repost0
Published by SUD 61