5 mars 2020 4 05 /03 /mars /2020 13:57

Communiqué intersyndical CGT-FSU-SUD

Le 13 mars, « les jeunes pour le climat » appellent les collégien-nes, les lycéen-nes et les étudiant-es à une nouvelle journée de grève pour le climat.

Dans ce cadre les organisations syndicales CGT, FSU et SUD éducation ont déposé un préavis de grève pour couvrir l’ensemble des personnels travaillant dans les établissements scolaires (enseignant-e-s, enseignant-e-s-chercheurs-chercheuses et chercheurs- chercheuses, IATOSS, ITA et personnels éducatifs, titulaires ou précaires, de droit public ou de droit privé, employé- e-s par le ministère de l’Éducation Nationale, le Ministère de l’enseignement Supérieur et de la recherche, le Ministère de l’intérieur, de l’outre-mer et des Collectivités Territoriales, le Ministère des affaires étrangères ou le Ministère de la fonction publique) qui se mobiliseront pour soutenir les revendications de la jeunesse.

Scientifiques et économistes sont chaque jour plus nombreux à tirer la sonnette d’alarme. Marches et grèves des jeunes pour le climat, mouvement des Gilets jaunes, manifestations pour défendre nos retraites en France : ces derniers mois, ici comme dans de nombreux pays dans le monde, les mouvements sociaux et
environnementaux portent des exigences communes et tentent de construire des projets de société plus égalitaires, démocratiques et fondés sur la justice sociale et la préservation des ressources de notre planète.

Dans l’éducation aussi, des mesures sont possibles pour favoriser une transition écologique socialement juste, les organisations syndicales revendiquent dans l’immédiat :
Une carte des formations orientée vers les nouveaux métiers : inscription dans le cursus obligatoire en lycée agricole de la formation à l’agriculture biologique, permaculture, etc, dans les filières du bâtiment renforcer la formation à la rénovation énergétique, à l’isolation du bâti, matériaux écologiques, énergies renouvelables etc ;
des programmes intégrant une réflexion sur la transition écologique et son accompagnement social
Réalisations de bilan énergétique et plan d’isolation des bâtiments,
Programme concerté de réduction énergétique et de la consommation en eau,
Des outils pour mettre en place le recyclage des déchets,
Renforcement des filières locales et bio dans la restauration scolaire ; réduction de la consommation de viande et poisson,
Des recrutements massifs de titulaires remplaçant-e-s dans les premier et second degrés afin de limiter leurs déplacements,
La transparence totale sur les risques environnementaux et notamment une véritable campagne de désamiantage des établissements scolaires dans le cadre de l’application du Plan amiante relancé en 2016 et une prise en charge des personnels exposés avant 2021,
La mise en place des mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé des travailleurs-ses exposés-e au radon (visite médicale, information des personnels, mesures techniques telles que système de ventilation, ouverture des fenêtres...)

Il n’y aura pas de résolution à la crise d’aujourd’hui avec les solutions d’hier ou le repli sur soi, c’est pourquoi nous appelons à rejoindre largement les marches pour le climat et y porter nos exigences d’une société plus juste, écologique, solidaire et démocratique.

Paris, le 4 mars 2020

https://www.sudeducation.org/Marches-des-jeunes-pour-le-climat.html

Partager cet article

Repost0
Published by SUD 61