27 juin 2019 4 27 /06 /juin /2019 19:33

Mesures d’ajustements 1er degré : voir CR CTSD (pas de changement)

Les effectifs seront surveillés tout particulièrement à La Selle la Forge, à Urou et Crennes et à Alençon Point du Jour.

Mesures d’ajustements 2nd degré : voir CR CTSD , mais quelques changements :

  • Levée de la mesure de fermeture de la division SEGPA à Argentan.

  • Peut-être ouverture d’une division à Bellême et à Vimoutiers (en attente de moyens supplémentaires).

  • Les syndicats demandent à ce que les heures supplémentaires soient transformées en heures postes afin de créer de vrais emplois et de permettre de la stabilité. Inquiétude quant au collège de Rémalard qui aura 30 élèves par classe dans toutes les divisions de 5ème et 4ème. A nouveau, le nombre de dérogations demandé par les familles questionne. Nous demandons à l’administration une certaine vigilance afin d’éviter un tri social criant.

2 nouveaux DDEN : Philippe Courtin et Félix Raymond.

Scolarité obligatoire dès 3 ans : les textes évoquant les conditions d’accueil ne sont pas publiés, grande inquiétude quant aux délais de mise en œuvre.

Ecole inclusive : Les élus sont préoccupés par les conditions pratiques d’accueil et par le déplacement des besoins. Ils se demandent s’il ne s’agit pas d’un « transfert de compétences larvé ».

  • Elèves handicapés dans l’éducation nationale : 678 dans le 1er degré et 689 dans le 2nd, soit 1367 élèves.

Elèves handicapés en établissement : 791 soit 2158 élèves reconnus comme handicapés scolarisés

  • 186 élèves d’ESMS scolarisés en milieu ordinaire : 22 inclusions individuelles et 164 inclusions par UEE (unité d’enseignement externalisée).

  • Les UEE : 9 dans le 1er degré, 14 en collège et 1 en lycée.

  • ESMS concernés par les externalisations : CESDA La Providence / IME La Passerelle à Alençon (ADAPEI) / IME Ségur à Aube (Lehugeur Lelièvre) / Dispositif médico-éducatif du Perche (association foyer Notre Dame) / ITEP La Rosace à Sées (UGECAM) et SESSAD ANAIS IME Godegrand.

Accueil des MNA (mineurs non accompagnés) : 150 jeunes accompagnés. Nous dénonçons les temps d’attente trop longs pour être scolarisé. Dans le 1er degré, l’inscription est immédiate et sans conditions, pour le 2nd degré, c’est beaucoup plus compliqué. Le conseil départemental nous informe que les principaux de collèges qui accueillent certains de ces jeunes se disent très satisfaits et remarquent qu’ils progressent extrêmement vite. Le souci c’est la règle qui fait que l’obligation de scolariser ces jeunes n’est valable que jusqu’à 16 ans. Ils veulent donc vérifier l’âge avant d’où des délais assez longs. Pour rappel, SUD éducation dénonce ces tests depuis longtemps tant pour leur validité que pour le problème moral que ça implique. Pour les jeunes de plus de 16 ans, c’est encore plus compliqué car il n’y a pas d’obligation légale de les scolariser. Certains le sont cependant mais nous sommes bien mal formés en France pour aider ces jeunes comme on le devrait. Le conseil départemental a décidé de mettre en place un dispositif dédié et a fait un appel d’offre en ce sens. L’idée étant de mieux prendre en charge ces jeunes et de le faire là où ils sont, pas uniquement à Alençon.

Partager cet article

Repost0
Published by SUD 61 - dans comptes rendus