28 mars 2018 3 28 /03 /mars /2018 16:10

Ce CDEN concernait l'organisation des horaires des écoles de l'Orne pour la rentrée 2018.
Nous sommes extrêmement mécontents car, à nouveau, La Direction Académique avait officialisé des annonces avant les instances. En effet, la semaine dernière étaient votées les mesures concernant les postes dans le second degré ; or ces mêmes postes figuraient déjà sur i-prof. Cette semaine Mme Moncada renouvelle ce type de procédure en envoyant à certaines écoles les horaires retenus alors même que le CDEN n’avait pas encore eu lieu.
Par ailleurs, le décret stipulant que la pause méridienne doit être au minimum de 
1h30 n'est pas respecté sur 9 situations alors que Mme Moncada avait annoncé qu’aucune dérogation ne serait acceptée sur ce sujet.
Enfin, il ne peut y avoir dérogation à la semaine de 4,5 jours que s’il y a une demande conjointe enseignants, familles, élus. S’il n’y a pas consensus, ce n’est pas possible sauf dans le cadre d’une « cohérence territoriale ». Or ce cadre légal n’est pas respecté sur certaines situations.

Après avoir lu une déclaration intersyndicale, les représentants des organisations syndicales FSU, SE-UNSA et SUD Éducation et de la Ligue de l'enseignement ont menacé de quitter le CDEN si Mme Moncada n’acceptait pas de « revoir sa copie ». Après réflexion, elle a accepté de revenir sur ses décisions concernant les écoles de Valframbert et Radon uniquement. Nous avons estimé que c’était insuffisant et nous avons donc tous quitté le CDEN.

Nous ne sommes pas en mesure de vous informer quant aux décisions prises par la suite au cours de cette instance.

Partager cet article
Repost0
Published by SUD 61