16 février 2018 5 16 /02 /février /2018 14:00

Communiqué


Ce matin, le 1er Ministre, Edouard Philipe a dévoilé sa stratégie et son calendrier à propos de
la mise en oeuvre du processus action publique 2022.


Objectif :
Dynamitage de la fonction publique
Attaque en règle des solidarités par une fragilisation du service public.
Contrairement à ce qui avait été avancé lors de la première présentation du processus, le
premier ministre annonce la question de la modernisation de la fonction publique au travers
de modifications profondes. La gestion des personnels sera traitée sans attendre les annonces
structurantes qui seront dépendantes du rapport du comité d’experts et des réflexions menées
actuellement au sein des ministères pour déterminer quelles missions ils gardent et quelles
missions ils jettent.


Quatre sujets brulants sont désormais sur la table :
1) la réforme du dialogue social et du paritarisme
Objectif : haro sur les commissions paritaires et copié collé de la loi travail 2 sur les instances
représentatives des personnels!!!!
2) Une réflexion sur l’amélioration des carrières et des rémunérations avec en point d’orgue
un recours accru au RIFSEEP (prime au mérite individuelle) qui supplanterait les
augmentations collectives de revenus. Développement des mobilités dans et hors la fonction
publique !
3) Une réflexion sur les voies d’accès au recrutement dans la FP avec un préalable (pour nous
rassurer!!) : pas touche au statut MAIS possibilité d’offrir d’autres formes d’intégration que le
concours. Avec un recours accru au contrat en terme de recrutement !!
4) Sans vraiment l’afficher, mais cela sera sur la table : la décorélation de la valeur du point
selon les versants…..


L’ensemble de ces sujets s'intègrera dans l’agenda social actuel avec pour perspective des
décisions qui aboutiraient à des textes pour le début de 2019 au moment où le débat sur les
retraites commencera !


Ainsi les choses sont claires, le gouvernement choisi de s’attaquer frontalement aux
fondamentaux de la Fonction Publique. Les principales victimes en seront les personnels et
indirectement en fonction des mesures structurantes, les citoyennes et citoyens.
Solidaires considère que l’heure est à la mobilisation de toutes celles et ceux qui sont
attaché-es aux services publics et à la Fonction Publique qui les sert.

Partager cet article
Repost0
Published by SUD 61