14 février 2018 3 14 /02 /février /2018 16:16

2 circonscriptions du département vont devenir « pilotes » pour une expérimentation sur la phonologie en Grande section de maternelle. L’information a été donnée la semaine dernière, pour une mise en place dès la rentrée des vacances de février.

Ce procédé est simplement scandaleux. Les enseignants ont déjà leurs outils, leurs programmations, ont déjà fait de multiples choses depuis le début de l’année, et on leur demande de tout arrêter pour se lancer dans une méthode présentée comme miraculeuse.

Les enseignants vont-ils devenir de simples exécutants ? Le ministère donne des méthodes « homologuées », « clé en main », qu’il suffit d’appliquer pour que tous les élèves réussissent ? Qu’en est-il de la différenciation, des différentes intelligences, des différentes façons pour les enfants d’apprendre ?

D’autant plus que l’origine de cette méthode est plutôt douteuse et l’intérêt pédagogique n’a jamais été démontré. . Cela vient d’une association « agir pour l’école » le président de cette association n’est rien d’autre que Laurent Bigorgne, Président, directeur de l’Institut Montaigne.

Nous vous invitons à vous rendre sur leur site Internet, et vous comprendrez de suite les inquiétudes qui sont les nôtres.

 

Sachez que les programmes n’ont pas changé et qu’à aucun moment, un IEN ne peut vous imposer d’appliquer cette méthode, nous avons encore notre liberté pédagogique, il faut la préserver.

Et si votre IEN fait pression sur vous, contactez-nous afin que nous puissions intervenir rapidement.

Partager cet article
Repost0
Published by SUD 61