26 janvier 2018 5 26 /01 /janvier /2018 10:25

10 millions d’euros. C’est le montant que le gouvernement a subtilisé à l’enseignement public dans un petit arrêté publié en catimini au journal officiel. Ces 10 millions d’euros sont offerts dans un même mouvement sur un plateau d’argent à l’enseignement privé, largement confessionnel. Dans ces écoles gavées de subventions, se perpétue l’entre-soi des classes dominantes. Cet argent manquera dans nos écoles, nos collèges, nos lycées, nos universités. Bâtiments vétustes, sureffectifs en classe, personnels à bout… mais le gouvernement estime manifestement que ce n’est pas encore assez puisqu’il supprime des postes et réduit les budgets.

Alors qu’il aurait été possible dans notre département de profiter de la baisse des effectifs pour améliorer les conditions d’enseignement, il nous est proposé une dotation horaire globale fragilisant les élèves qui ont le plus besoin d’aide. Nous refusons de voter une telle dotation.

Par ailleurs, comme je l’ai déjà signalé à l’administration, je ne souhaite pas venir participer à des instances le mercredi. En effet, nous sommes alors déchargé-e-s de 3h de classe au mieux. Il faut beaucoup plus de temps pour étudier les documents, préparer les instances, y assister...sans compter le temps de trajet qui s’ajoute. Je vous remercie donc de bien vouloir y veiller ou de nous faire remplacer dans ce cas la veille afin d’avoir le temps de travailler.

Partager cet article
Repost0
Published by SUD 61