13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 08:24

SUD éducation se félicite des annonces de notre cher ministre de l’Éducation Nationale. Jean-Michel Blanquer exprime vouloir faire de l’enseignement professionnel « une voie d’excellence » et en fait une « très grande priorité ». 
Les équipes pédagogiques vont pouvoir enfin exercer leur métier dans des conditions de travail optimales et sortir de l’illégalité imposée par l’absence de moyens :

  • Fini, les classes surchargées.
  • Fini, les emplois du temps aberrants pour les enseignant-e-s comme pour les élèves.
  • Fini, les regroupements de sections aux programmes différents.
  • Fini, les suppressions de postes pour imposer des heures supplémentaires aux professeur-e-s et faire des économies.
  • Fini, les emplois précaires.
  • Fini, les cours le mercredi après-midi au détriment de l’UNSS et des activités extra scolaires (culturelles et sportives), mépris criant des lycéen-ne-s professionnel-le-s.
  • Fini, les injonctions paradoxales dues à l’incapacité de mettre en œuvre les préconisations institutionnelles par manque de place et de moyens.
  • Fini, le remplissage des sections au détriment des vœux des élèves.
  • Fini, la propagande sur l’apprentissage comme voie de réussite et remède miracle contre le chômage des jeunes.
  • Fini, les parcours mixés et les publics mixtes.
  • Fini, la discrimination par rapport à la voie générale.
  • Fini, les dépressions, les burn out, les suicides
  • Enterré, le projet de changement de statut des enseignants PLP et le transfert aux régions.
  • Enfin, une revalorisation sérieuse de notre salaire et du point d’indice.
  • Enfin, un recrutement à la hauteur des besoins.
  • Enfin, un-e professeur-e titulaire et formé-e devant chaque classe.
  • Enfin, un équipement de protection individuel pour les élèves payé par l’’Éducation Nationale.

Enseigner en lycée professionnel va enfin devenir une sinécure capable de pallier la crise de recrutement que connaît l’enseignement professionnel à l’heure actuelle. Élève et professeur-e-s vont enfin pouvoir travailler dans un environnement ultra-bienveillant et épanouissant. 
Le dernier slogan du MEDEF « si l’école faisait son travail, j’aurais du travail » ne sera plus d’actualité et comme notre ministre de l’Éducation Nationale a participé aux universités d’été du MEDEF, nous voilà complètement rassuré-e-s sur l’avenir du lycée professionnel.

Et vous, vous y croyez ?

Partager cet article

Repost 0
Published by SUD 61