6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 10:47

Ce samedi 10 décembre 2016, le Comité d’Animation de l’ICEM - pédagogie Freinet et une délégation de la Fédération SUD Éducation se sont rencontrés suite à l’Appel à la construction de collectifs pour des alternatives pédagogiques et sociales, initié par la Fédération SUD Éducation.
Nos deux organisations se rejoignent sur les constats et analyses présentées dans cet appel. Les politiques d’austérité que l’école publique subit aggravent les inégalités sociales et scolaires (reconfiguration de l’éducation prioritaire qui aboutit à une diminution des moyens alloués aux écoles et établissements des zones et quartiers défavorisés, dégradation des conditions de travail et d’apprentissage du fait de l’augmentation des effectifs par classe).
Nous dénonçons aussi une précarisation accrue des personnels de l’Éducation nationale (A.E.S.H., C.U.I., contractuel-le-s enseignant-e-s) et la dégradation de la formation initiale et continue. Nous ne devons pas non plus renoncer à remettre en cause une école socialement inégalitaire porteuse de toutes formes de discriminations.
La promotion des pédagogies coopératives est une dimension essentielle d’un projet d’une école émancipatrice. La bataille pour le maintien du service public d’éducation est indissociable de la bataille pour une autre école. Il faut défendre et transformer le service public d’éducation pour qu’il vise tout à la fois émancipation individuelle et sociale.
Partant de ce constat, autour de valeurs communes, des pistes concrètes de communication et d’action (notamment pour le retrait du Livret scolaire unique numérique) ont été ouvertes et restent à affiner et à élaborer collectivement avec toutes les organisations qui souhaiteront s’inscrire dans cette démarche.

Partager cet article

Repost 0
Published by SUD 61