29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 06:11

La grève et la mobilisation du 14 juin pour le retrait de la loi Travail ont été massives, avec des centaines de milliers de manifestant-e-s à Paris et dans tout le pays, démentant encore une fois les discours du pouvoir sur l’essoufflement et sur la fin du mouvement. Derrière cette attaque du code du travail, il est évident que c’est la remise en cause du statut de la fonction publique qui se profile. Nous sommes donc tou-te-s concerné-e-s.

Le gouvernement annonce aujourd’hui vouloir interdire les manifestations « si la sécurité des biens et des personnes n’est pas assurée », alors que les violences policières se multiplient et que le pouvoir en place organise la tension et tente de décrédibiliser le mouvement syndical. Déjà, des centaines de personnes ont été interdites de manifestation. Les actes de répression, les arrestations, les condamnations des manifestant-e-s se multiplient. C’est inacceptable! La véritable violence et la véritable casse, c’est l’Etat qui l’impose en inscrivant dans la loi l’exploitation des travailleurs/euses.

La fédération SUD éducation affirme sa solidarité avec les réprimé-e-s et exige l’abandon des poursuites et leur relaxe. Nous appelons l’ensemble des organisations syndicales et collectifs de lutte à organiser la solidarité, à maintenir les appels aux mobilisations, aux présences dans la rue, aux manifestations et aux grèves, qu’elles soient autorisées ou non.

La fédération SUD éducation appelle à poursuivre et amplifier la mobilisation, en se saisissant de toutes les initiatives pour élargir l’implication dans la lutte, mais surtout les mobilisations avec actions de blocage et grèves avec les dates nationales interprofessionnelles des 23 juin et du 28 juin (jour du vote au Sénat).

Fin de l’annualisation pour les personnels sous contrat CUI : Dans certaines académies, le Directeur académique a envoyé une circulaire indiquant que « suite à de nouvelles instructions reçues du Ministère de l'Education Nationale, l'annualisation du temps de travail des personnels sous contrat CUI ne sera plus autorisée. Le service hebdomadaire des personnels sous contrat CUI sera donc de 20h à compter du 1er septembre 2016 (au lieu de 24h actuellement) ». Avez-vous prévu d’envoyer une telle circulaire afin de faire enfin respecter les textes concernant ces personnels ?

Fonctionnement du CTSD et problèmes de remplacement : Le manque de remplaçants empêche les représentants des Personnels de participer au CTSD. Il a fallu insister et attendre ce matin pour avoir la certitude d’être remplacée. La seconde représentante de SUD éducation n’a pas pu l’être et est donc absente ce matin. Ce n’est pas la première fois cette année que ce problème se produit. Nous revendiquons de bonnes conditions de participation aux différentes instances.

Partager cet article

Repost 0
Published by SUD 61