29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 06:17

L'union syndicale Solidaires Paris condamne avec la plus grande fermeté les contrôles et la nasse des militant-es de la Bourse du Travail de Paris. En effet, au sortir d'une assemblée générale, les militant-es ont contraint-es de se laisser contrôler et ont été nassé-es ainsi que leur soutien venu sur place par les forces de l'ordre. Nous condamnons l'intervention de la police aux abords de la Bourse du Travail, haut lieu des luttes sociales et des victoires ouvrières, preuve que les commanditaires de ces actes odieux sont dans une logique anti-sociale et anti-syndicale. S'attaquer à des travailleurs-ses de la sorte, c'est s'attaquer à l'ensemble du syndicalisme.

Nous condamnons également avec la plus grande vigueur le dispositif policier qui s'installe autour de nos manifestations et le long des parcours, où les opposant-es à la loi travail se voient contrôler une, deux, trois fois avant de se rendre sur leur cortège. Nos véhicules sont contrôlés et fouillés et parfois dirigés dans la mauvaise direction. Nous exigeons que cessent les provocations policières pour que nous puissions avoir la liberté de combattre une loi néfaste pour l'ensemble des travailleur-seuses du public et du privé et pour acquérir de nouveaux droits.

Nous voulons apporter notre soutien au camarade de SUD Éducation Paris ainsi que les camarades arrêtés à leur domicile. Le gouvernement, à court d'argument et piégé par son propre échec, se sert de la répression afin de faire toute contestation. Celui-ci reste aveugle et sourd à nos mots d'ordre.

L'union syndicale Solidaires Paris exige la libération et sans poursuite de toutes les personnes arrêtées, l'arrêt de l'inadmissible tenaille répressive et le retrait de loi travail.

Partager cet article

Repost 0
Published by SUD 61