23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 17:00
  • Déclarations préalables de : UNSA, FSU, SNUipp et SUD éducation

  • Bref hommage rendu à notre camarade Brigitte Bioton qui a consacré une partie de sa vie à la défense des personnels et tout particulièrement à leurs conditions de travail et qui est décédée cette semaine de manière tout à fait inattendue.

  • Effectifs en chute permanente, d’où une inquiétude pour l’avenir.

  • Evolution des moyens : Orne -14 / Calvados :-27,5 / Manche :-22,5

  • Dotation départementale : 12 766 heures postes / 731 HSA / 120,5 IMP

  • Le recteur a voulu une harmonisation des moyens. Le H/E sera de 1,36 comme lors de la dernière rentrée

  • Langues vivantes :

    • Disparition des classes bi-langues

    • Disparition des sections européennes

    • LV2 en 5ème pour tous

    • LV1 anglais dans tous les collèges

  • Le rectorat a conservé une réserve de 1015 heures qui seront partagées plus tard.

  • Dans certains collèges, il faudra mettre dans une même classe de langue des élèves qui auront pratiqué 1 an avec des élèves qui n’auront jamais appris cette langue. Le DASEN dit que « cela se fait ».

  • La circulaire d’août 2015 concernant les ULIS indique qu’il ne faut pas dépasser un effectif de 10 élèves par section. Or le projet de répartition présenté propose de nombreuses ULIS à plus de 10, voire beaucoup plus.

  • La répartition est votée : vote unanime contre.

  • Une nouvelle carte des circonscriptions va être présentée avec de nouveaux secteurs pour les enseignants référents suite à la création d’un poste.

  • Quelques pistes de fusions d’écoles sont en cours mais rien d’effectif à l’heure actuelle

  • Un IEN avait dit que le nombre de passages anticipés était insuffisant, ce qui avait « choqué ». Qu’en est-il ? L’administration répond qu’il s’agissait d’un trait d’humour de sa part.

  • La parution du nouveau texte concernant la mise en place d’un conseil de formation continue se fait attendre. En revanche, un groupe de travail pourrait être mis en place.

  • Les enseignant-es sont couvert-es lors des déplacements dus aux liaisons école/collège, y compris s’il n’y a pas d’ordre de mission. Les textes l’imposent pourtant. En revanche aucun frais de déplacement attribués.

Partager cet article

Repost 0
Published by SUD 61