24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 17:22

Le 6 février dernier, s'est tenu un groupe de travail académique dont l'objectif était de réfléchir aux possibilités pour les enseignants de l'Orne d'intégrer le département du Calvados en plus grand nombre, via les permutations informatisées ou les Inéat / Exéat

Personnes présentes :

syndicats: SUD éducation, SNUipp , UNSA et SGEN
administration : 4 représentants des 3 DSDEN, 4 personnes du Rectorat

Situation générale : Pour l'administration, nous sommes dans un contexte, pour le 1er degré, de baisse des effectifs avec comme corollaire une baisse des emplois. Cette situation se répétera inexorablement dans les années à venir.
De plus, le ministère impose une très forte dotation de stagiaires : 220 à la rentrée dans notre académie.

L'administration se dit consciente de la difficulté pour les enseignant-es de l'Orne de changer de département et notamment d'intégrer le Calvados.

Elle propose de doter plus fortement l'Orne en stagiaires afin de créer un appel d'air. Cette proposition avait déjà été faite il y a 2 ans et n'avait pas été suivie d'effets.

Si les permutations informatisées ne sont pas satisfaisantes, la secrétaire générale s'engage à ce qu'il y ait des départs de l'Orne vers le Calvados par le biais des Inéat / Exéat, dans le respect du barème, sans donner de proposition chiffrée.

Nous suivons bien entendu ce sujet de très près…

Ces propositions nous paraissent très insuffisantes au regard de la souffrance exprimée par nos collègues travaillant dans l'Orne et résidant dans des départements limitrophes, obligé-es de faire la route 5 jours par semaine..

Partager cet article

Repost 0
Published by SUD 61