10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 15:31

Commençons par la moins bonne nouvelle : même si SUD éducation a maintenu ses voix à l'élection du Comité Technique Ministériel (une baisse d'un ½ point), la montée d'un syndicat classé à droite nous a fait perdre notre siège au CTM. SUD éducation a déposé un recours au tribunal administratif en raison des irrégularités constatées. Par contre, nous maintenons notre siège en CAP nationale des certifiés et obtenons pour la 1re fois un siège au Conseil National de l'Enseignement Supérieur. Et notre Union Syndicale Solidaires conforte ses positions dans la Fonction Publique

1ère bonne nouvelle : dans l'académie de Caen, nous maintenons nos positions et gardons tous nos sièges dans les instances (Comité Technique Académique, CAPA des certifiés, CAPA des PLP, CAPA des agrégés, CCP des personnels enseignants, CCP des personnels de surveillance). Nos camarades du Calvados ont progressé en CAPD et deviennent le deuxième syndicat chez les Professeurs des Écoles. Nos camarades de la Manche maintiennent leur siège en CAPD des PE.

2ème bonne nouvelle : dans l'Orne, nous gardons notre siège en CAPD (avec une baisse en pourcentage) et nous maintenons nos deux sièges au Comité Technique Départemental (ce qui nous permettra de continuer notre présence au CDEN et au CHS-CT).

Pourquoi avons-nous perdu des voix chez les PE ?

Une partie de nos électeurs et électrices a quitté le département ou pris sa retraite. D'une part, les nouveaux collègues, sortis de l'IUFM (ou de l'ESPE) ou arrivant d'un autre département connaissent peu (et mal) notre syndicat, et ils sont donc tentés de voter pour des syndicats plus connus. D'autre part, les positions de SUD éducation ne plaisent pas forcément à tout le monde : défense acharnée des personnels précaires, défense intransigeante des collègues soumis au harcèlement de la hiérarchie, dénonciation de la réforme des rythmes... notre syndicat a des convictions et les affirme.

Notre fierté, c'est de défendre les intérêts de l'ensemble des personnels, précaires ou titulaires, et de lutter pas à pas contre la marchandisation de l’Éducation Nationale et la dégradation des conditions de travail de ses personnels.

Nous continuerons de défendre en CAPD les collègues qui feront appel à nous, que ce soit pour les permutations, le mouvement, les départs en stage, ou l'accompagnement en cas de convocation par un IEN ou le DASEN.

Pourquoi avons-nous conforté notre place au Comité Technique Départemental ?

La baisse de voix chez les PE a été compensée par une progression importante des voix dans les autres catégories. Jusqu'à cette dernière rentrée dans l'Orne, SUD éducation était bien connu chez les Professeurs des Écoles, et assez peu connu dans les autres catégories. Depuis quelques mois, nous savons que nous sommes également connus et appréciés dans d'autres catégories, et plus particulièrement chez les personnes contraintes de travailler avec des contrats précaires.

Notre fierté, c'est aussi et surtout de nous battre avec l'ensemble des personnels contre la précarité et d'exiger la titularisation immédiate sans condition de tous ces personnels.

Nos deux sièges en Comité Technique Départemental, notre présence active au CDEN, au CHSCT, au Comité Technique Académique serviront de relais et d'amplificateurs de vos revendications pour la défense de tous les personnels et la transformation de l'école.

Partager cet article

Repost 0
Published by SUD 61