13 novembre 2014 4 13 /11 /novembre /2014 06:47

Chaque organisation syndicale a lu une déclaration.

Celle de SUD éducation est à lire ici.

Constat des effectifs de rentrée :

La situation est très inquiétante : le 1er degré public a perdu 1510 élèves à cette rentrée 2014 (alors que le rectorat attendait une perte de 810 élèves). Dans le même temps, les établissements privés du 1er degré voyaient une hausse de leurs effectifs de 400 élèves, alors que le rectorat envisageait leur perte potentielle de 200 élèves. Ce sont donc 600 élèves de plus que prévus qui ont rejoint l'enseignement privé en septembre dernier (essentiellement dans le Calvados). A la question de SUD éducation de savoir si la mise en place des rythmes avait pu inciter les parents à inscrire leurs enfants dans les écoles privées qui sont restées à 4 jours, le recteur a répondu que le phénomène de transfert du public vers le privé n'a été constaté nulle part ailleurs en France. Il n'y a donc aucun début de réflexion sur ce qui a pu engendrer un transfert aussi important.

Le 2nd degré perd également des élèves, de manière importante dans les collèges alors que les lycées en gagnent.

Mais la baisse des effectifs dans le 1er degré va se poursuivre.

Point très grave pour notre académie : la méthode ministérielle de calcul pour les attributions de postes aux académies va changer, au détriment des académies similaires à la nôtre et en faveur des académies similaires aux académies de Versailles et Créteil. La baisse démographique, les transferts vers le privé et le changement de méthode de calcul risquent de provoquer à la rentrée prochaine de nouveaux retraits de postes pour notre académie.

modification de la structure divisionnaire des lycées

pas de remarques particulières sur les documents distribués.

mise à jour des emplois

Un petit nombre de modifications a été effectué, suite à des réussites aux concours ou à des mutations.

SUD et la FSU se sont abstenus, la CFDT et l'UNSA ont voté pour

Préparation du projet académique

Le recteur reconnaît que le projet académique actuel est un document auquel personne ne fait référence. Le rectorat souhaite associer les personnels à l'élaboration du prochain projet (pour la période 2016-2020). Un questionnaire sera adressé à tous les personnels en janvier prochain.

labellisation "Lycées des Métiers" et présentation du "campus des métiers".

Nous avons eu droit à une très longue présentation orale reprenant les documents écrits dont nous disposions.

SUD est intervenu sur le lycée d'Ifs, tant vanté dans les médias, pour dire que les locaux pour l'enseignement général étaient bien moins conçus que la partie professionnelle du lycée. Le recteur s'est engagé à aller vérifier nos affirmations, tout en déclarant qu'il s'agissait d'un lycée "resplendissant" qui a coûté 50 millions €.

Présentation du bilan social académique

quelques demandes de précisions ont été formulées par les syndicats.

questions diverses

Le Ministère accorde 15 Réseaux Education Prioritaire pour l'Académie (3 REP+ et 12 REP). Un groupe de travail aura lieu sur ce sujet le 2 décembre.

Sur l'ineat accordé de manière préférentielle par le Calvados (1er degré), le recteur "comprend la colère et l'indignation" de nos collègues. Il peut y avoir des mesures exceptionnelles pour des situations particulières.Le recteur et les IA sont soumis à de multiples pressions. Cette fois-là, il n'a pas pu s'opposer à la demande de passe-droit.

SUD a dénoncé le fait qu'il faille attendre le 15 novembre pour que l'administration reconnaisse enfin qu'il y a eu un passe droit et qu'on avait traité les délégué-es du personnel comme des enfants en ne le leur disant pas la vérité dès la CAPD où la mesure a été annoncée.

SUD et la CFDT ont demandé la mise en place d'un groupe de travail sur la mobilité entre les départements de l'académie.

Le recteur veut bien réunir ce groupe de travail en janvier prochain, mais il doute de la capacité du Calvados à accueillir des collègues par ineat : le ministère va créer un nombre énorme de postes de stagiaires à la rentrée prochaine, plus important que le nombre de départs à la retraite. Ces postes de stagiaires vont accroitre le surnombre du Calvados, qui sera de ce fait dans l'impossibilité d'accueillir des collègues.

L'IA du Calvados a surenchéri en déclarant qu'il s'agissait d'une situation aporétique (sic) et qu'il n'y avait pas de raison objective de privilégier les collègues de l'Orne par rapport au reste de la France.

ESPE : les stagiaires « 2014 concours exceptionnel » auront une validation par les corps d'inspection, pas par l'ESPE.

Infirmier-es : il n'y aura pas d'affectation sur école, mais une fiche de poste annexée précisant les écoles où ils/elles interviennent.

Formation des personnes recrutées sous CUI :les personnes en première ou seconde année auront 30 heures de formation « insertion professionnelle ».

Les AVS en première année auront en plus 60 heures de formation « adaptation au poste » alors que les aides à la direction en première année auront 30 heures de formation « adaptation au poste ».

situation des lycées de Bayeux suite au changement de sectorisation des collèges : le rectorat sera vigilant au moment de la préparation de rentrée.

le Rectorat peut-il aller au delà du minimum salarial pour les AESH : le Rectorat n'a pas les moyens

Plan prévisionnel d'investissement dans les lycées : le rectorat n'a pas d'informations, voir avec la région

les 7 heures dues au titre de la journée de solidarité consacrées à la rédaction du nouveau projet d'école peuvent-elles être fractionnées au dela des deux ½ journées imposées ? réponse: les équipes peuvent proposer aux IEN une autre répartition.

la création de CLIS et ULIS, notamment dans la Manche est-elle une priorité académique : le rectorat affirme que c'est bien une priorité académique.

Partager cet article

Repost 0
Published by SUD 61