17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 09:32

ATTENTION ! La date de la consultation a été avancée au mercredi 1er octobre le matin.

Voici notre position sur le sujet

Dans un courrier arrivé le septembre 2014, le Directeur académique informait les personnels de la tenue d’une consultation sur le socle commun et les programmes de l’école maternelle le 2 octobre 2014.

Rappelons que le socle commun est la déclinaison dans l’éducation nationale des décisions de la communauté européenne concernant le marché du travail :

« L’éducation pourrait être rationalisée en offrant une période plus courte de formation générale, qui est mieux adaptée aux besoins du monde du travail », Livre blanc sur la compétitivité, commission européenne, 1993

« Le Conseil européen de Lisbonne, en mars 2000, a reconnu que l'Europe rencontre des difficultés pour s'adapter à la mondialisation et passer à une économie fondée sur la connaissance. Il a souligné que « chaque citoyen doit être doté des compétences nécessaires pour vivre et travailler dans cette nouvelle société de l'information » et qu'il convient « [d']adopter un cadre européen définissant les nouvelles compétences de base dont l'éducation et la formation tout au long de la vie doivent permettre l'acquisition : compétences en technologies de l'information, langues étrangères, culture technologique, esprit d'entreprise et aptitudes sociales ».[...] Il convient d'encourager la validation des compétences de base pour favoriser la poursuite de l'apprentissage et l'employabilité. [...] L'internationalisation croissante des économies influe sur le monde du travail, entraînant des changements rapides et fréquents, l'introduction de nouvelles technologies et de nouveaux modes d'organisation des entreprises. Les salariés doivent à la fois mettre à niveau leurs compétences professionnelles spécifiques et acquérir des compétences génériques qui leur permettent de s'adapter aux changements. Les connaissances, aptitudes et attitudes de la main-d’œuvre constituent un facteur essentiel d'innovation, de productivité et de compétitivité, et contribuent à la motivation et la satisfaction professionnelle des travailleurs, ainsi qu'à la qualité du travail. »

Efficacité et équité de l’enseignement, Commission européenne, 2006.

L’objectif affiché est d’« Aider l’Europe à devenir l’économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde », Traité de Lisbonne, 2007.

Par ailleurs, le socle commun de compétences s’accompagne d’un fichage par le biais du Livret Personnel de Compétences qui constitue une violation de la vie privée, représente un recul massif du droit du travail et constitue ainsi le meilleur levier pour livrer chaque travailleur à un marché du travail européen, voire mondial, débarrassé de toute règle collective.

SUD éducation réaffirme sa vision émancipatrice de l’école, en dehors de toute logique de soumission au marché du travail et dénonce l’existence même du socle commun de compétences.

Partager cet article

Repost 0
Published by SUD 61