12 juillet 2014 6 12 /07 /juillet /2014 06:43

Alençon, le 11 juillet 2014

Monsieur le Recteur

Lors de plusieurs CTA, nous avons alerté l'Administration sur la situation dramatique que vit un grand nombre d'enseignants et enseignantes de l'Orne qui émettent le vœu de retrouver leur conjoint, leurs enfants dans le Calvados ou la Manche et qui voient leur demande non satisfaite année après année.

Lors du CTA du 28 mars, il vous a été demandé de réunir un groupe de travail académique sur ce sujet pour discuter des moyens à mettre en œuvre pour améliorer la mobilité intra-académique.

Le syndicat majoritaire s'étant prononcé contre la tenue de cette réunion, vous n'avez pas réuni ce groupe de travail, contrairement à ce que vous aviez laissé entendre lors de la réunion du Comité Technique.

La mesure prise l'an dernier, affecter davantage de stagiaires dans l'Orne, n'a pas eu l'effet attendu par les collègues sur la mobilité entre l'Orne et le Calvados, et l'absence totale de mesure volontariste en ce qui concerne la Manche n'a évidemment pas amélioré la mobilité entre l'Orne et la Manche.

Lors de la CAPD de l'Orne, le 9 juillet, il a été annoncé aux délégués et déléguées du personnel que seulement deux exeat avaient été accordés vers le Calvados. Outre le très faible nombre, ce qui nous choque profondément, c'est qu'un seul est accordé en fonction du barème. L'autre bénéficie à une collègue classée loin dans la liste et ne justifiant pas de raison de santé entraînant un traitement particulier. C'est également le cas pour un exeat accordé par le DASEN de l'Orne vers l'Ille et Vilaine.

Est-ce que votre administration a dû se plier à une demande d'un autre ordre, intervention politique ou autre ?

L'absence de toute information donnée aux délégués et déléguées du personnel laisse planer le doute d'une intervention ayant permis à ces collègues de quitter le département en dehors de toute règle établie.

Monsieur le Recteur, si tel était le cas, nous affirmons fortement notre désaccord total avec ces pratiques d'un autre âge, nous demandons expressément que le Calvados accueille les deux collègues placé-es en haut de la liste des collègues classé-es par ordre de barème ayant demandé un exeat.

Et nous demandons qu'un groupe de travail académique soit réuni dès la rentrée 2014 et que vous fassiez des propositions pour améliorer la mobilité intra-académique.

SUD éducation de l'Orne

Partager cet article

Repost 0
Published by SUD 61