13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 18:36

Pour la rentrée prochaine, l'Orne comptera 270 élèves de moins. 29 fermetures de classes sont prévues pour 6 ouvertures.

Les modalités de répartition ont été les suivantes :

  • Démographie

  • Taille et caractéristiques de l’école

  • Ruralité

  • Dispositifs REP et RRS

  • Dispositif plus de maitres que de classes

  • Brigades

  • Ajustements de rentrée

  • COMEX

  • Prise en charge de la modalité d’intégration des PES

  • PEMF.

Taux d’encadrement départemental : 22,02 élèves par classe contre 22,13 l’année dernière.

Les syndicats regrettent la non prise en compte des TPS dans les modalités de répartition des moyens. L’administration répond que ces chiffres sont bien pris en compte même s’ils ne figurent pas dans les documents. « Ce n’est pas un critère affirmé « disent-ils.

Demande des syndicats de création de postes spécifiques « moins de trois ans ».

Les PES seront 72 à la rentrée prochaine :

  • 40 à mi-temps (ceux qui auront leur concours cette année).

  • 32 à temps plein (ceux qui l’ont déjà).

Les 40 PES seront sur des mi-temps de direction ou sur des compléments de mi-temps. Ils ne seront en aucun cas sur 2 quarts-temps.

Les 32 PES seront affectés sur des postes bloqués.

Les syndicats rappellent les problèmes de non-remplacement rencontrés dans de nombreuses écoles. L’administration reconnait que la situation « a parfois été difficile en janvier et février ». Nous faisons remarquer que les problèmes ont été nombreux presque toute l’année. Le Directeur académique rappelle que l’on est passé de 103 à 106 postes de brigade (pris sur les postes réservés pour ajustements) mais nous avons eu un déficit de postes de 2,70 qui a pénalisé cette démarche.

Création de deux postes PEMF, un au Mêle sur Sarthe et un à Condé sur Huisne. Il s’agit de renforcer le potentiel de formateurs dans l’Orne et d’obtenir un meilleur maillage territorial (renforcement des pôles d’expertise pédagogique). Par ailleurs, il a été recherché un équilibre PEMF maternelle et élémentaire sur le département.

Sur les mesures de carte scolaire, les syndicats font remarquer à quel point la non prise en compte des TPS faussent les décisions. Il est rappelé aussi de nombreux écarts entre les prévisions et les effectifs réels. L’administration nous répond que chacun fait au mieux et qu’il est difficile d’être précis sur des prévisions. Le cas de nombreuses écoles est cependant évoqué.

Le Directeur académique nous rappelle aussi que les élections municipales ont compliqué les mesures à cause notamment des changements d’interlocuteurs (mairie et CDC). Il y a eu cependant de nombreuses rencontres avec les élus. Une réflexion sur le découpage territorial doit être engagée. La liste des postes maternelle ou élémentaire devrait être donnée demain lors du CDEN.

Il est à noter que pendant que nous essayions de défendre au mieux l’intérêt des élèves et des collègues, une manifestation avait lieu devant l’inspection contre la fermeture de classes.

Second degré

14 183 heures pour la rentrée 2014 comme en 2013 :

  • 12 478 heures pour les collèges : 11 692 HP et 786 HSA

  • 1 705 heures :

      • 1 365 heures pour les SEGPA

      • 340 heures (ULIS, décharges syndicales, classe atelier relais, aide à la scolarité des élèves.

Il y a eu 4 créations de postes et 8 suppressions soit un solde de – 4 postes.

29 conseils d’administration sur 31 ont voté la DGH en CA, 2 l’ont refusée.

9 motions ont été présentées en CA.

Quelques ajustements auront lieu en juin mais d’ores et déjà 30 HP et 9 HSA ont été attribuées pour ajustements.

Les syndicats s’étonnent de voir des besoins pérennes sans création de postes qui en découlent. Ces postes sont couverts par des moyens provisoires donc par des contractuels.

Les mesures de création sont trop souvent différées alors que les mesures de fermetures sont immédiates !

Il existe 70 postes partagés dans l’Orne (problèmes de concertation, fatigue, investissement dans l’établissement).

Vote des mesures de carte scolaire

1er degré : les syndicats votent contre à l’unanimité (9 voix), ce qui oblige l’administration à une nouvelle réflexion avant la tenue d’un prochain CTSD (qui aura certainement lieu le 18 avril).

2nd degré : 8 voix contre et une abstention

Questions diverses

  • Comptabilisation des TPS : déjà évoqué

  • Nombre d’élèves hors ASH : 21 526 à la rentrée 2013

  • Nombre de classes : 968 soit une moyenne de 22,24 élèves par classe.

  • L’ouverture à la Sauvagère conforte le projet de construction.

  • Liste des postes bloqués pour les PES : elle est en cours d’élaboration. Des informations seront données demain en CDEN. Il sera évité de bloquer des postes dans une même école plus de 2 ans de suite. Les collègues concernés par les postes fractionnés modifiés pour libérer des mi-temps pour les PES seront prévenus par courrier (le courrier vient de partir).

  • Demande de mise en place d’un groupe de travail Direction d’école : oui.

  • Point sur les EVS aide à la direction : 64 ETP sont répartis sur 110 écoles auxquels s’ajoutent 689 heures libérées par des AVS qui suivent un élève sur moins de 24h. On ne sait pas à l’heure actuelle si le dispositif va être maintenu.

  • Pas de réponse à la question posée sur la possibilité de scolariser un élève dans un autre établissement que le sien en cas d’intempéries ne permettant pas de rejoindre son école.

  • Bilan sur les personnels REP et REP + :

    • 1er degré : 6

    • 2nd degré : 21

  • Surcoût 1er degré :

    • Maternelle : REP+ : 0,94 et RRS : 0,65

    • Elémentaire : REP+ : 1,76 et RRS : 2,76

      • Soit un total de 6,22

  • Surcoût 2nd degré :

    • REP+ : 6,5 et RRS : 7,5

  • Calendrier appel à projet surnuméraire : un courrier arrivera la semaine prochaine dans les écoles. Elles auront jusqu’au 16 mai pour rédiger un avant projet. Le choix sera fait le 20 mai. Les écoles sélectionnées auront alors un mois pour rédiger le projet définitif. 4 ETP restent à pourvoir pour ces postes. Il peut s’agir de temps plein ou de mi temps.

  • Le SMA n’ayant pas été assuré lors du dernier jour de grève, existe-t-il toujours ? Oui , c’est une « erreur » de l’administration.

  • Le DA s’excuse de ce dysfonctionnement et comprend notre réaction.

  • La déclaration préalable est donc toujours obligatoire afin de pouvoir assurer le SMA.

  • RASED : les recommandations ministérielles vont dans le sens d’un renforcement des RASED. Or, aucun poste créé dans l’Orne et aucun départ en formation de maitre E. L’administration explique être dans l’attente d’une circulaire sur la mission des RASED et notamment des maitres E.

Partager cet article

Repost 0
Published by SUD 61