1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 05:39

Trois déclarations préalables: SUD (lire ici), FSU et UNSA.

Préparation de la rentrée :

Nous pouvons transmettre les documents sur simple demande.

Nous soulignons pour chaque question le vote de SUD éducation (rappel : 1 voix pour SUD, 5 pour la FSU, 2 pour UNSA et 2 pour SGEN)

Carte scolaire postes d'enseignant-es

Vote :8 Contre les mesures proposées et 2 Abstentions (UNSA).

A noter qu'il pourra y avoir des ajustements possibles, mais sans dotation nouvelle !

Les stagiaires ne pourront pas être positionné-es sur des HSA (sauf exception en cas de situation difficile) : 220 supports sont réservés pour les stagiaires du 2nd degré.

Concernant la situation du LP de Dives sur Mer, le Recteur va recevoir la Direction de l'établissement début avril. Les 4 postes supprimés sont dus à des "besoins insuffisants par rapport au nombre de postes dans les disciplines".

Aucune réponse du Rectorat n'a été faite sur la question des 12 postes supprimés au lieu de 3. Pourtant SUD et la FSU ont demandé des explications.

Le CTA s'est prononcé majoritairement Contre la liste des postes spécifiques (6 Contre 4 Abstentions)

Sur les postes spécifiques ( SPEA), tous les syndicats dénoncent les conséquences de ce type de postes : mouvement figé, favoritisme, concurrence entre les établissements.....

6 Contre et 4 Abstentions

Sur la carte scolaire des CPE, vote unanime Contre des représentants des personnels (ce qui implique la nouvelle réunion du CTA sur ce point le 7 avril). Les 4 syndicats ont dénoncé la faible dotation de l'académie en postes de CPE : une trentaine de collèges sans CPE et plus de dix collèges avec 1 CPE pour plus de 600 élèves.A noter que le Recteur a proposé la création de deux ½ postes en plus des deux postes proposés dans les documents préparatoires pour apaiser le mécontentement mais en vain.

Sur les emplois de documentation et les postes de personnels de direction, 4 Pour et 6 Abstentions.

Sur les AED, 6 Contre 4 Abstentions

Sur les ATCT, 6 Abstentions 4 Pour

Sur les ATSS, il a été procédé à deux votes : administrateurs 6 Contre 4 Pour, administratifs (dont CIO) 6 Contre 4 Abstentions

Pour le lycée d'Ifs : création de 0,5 postes au lieu de 1. Lecture de la motion proposée en CA pour l'obtention d'un poste. Pas de réponse de l'administration. En clair, à moyens constants, redéploiement des postes supprimés sur les besoins les plus urgents donc pas à IFS.

A noter que la Direction du lycée Le Verrier de Saint-Lô a refusé la création d'un poste d'ADJAENES, ce poste est affecté à Granville (½ temps au collège Malraux, ½ au lycée)

Carte scolaire des personnels médico-sociaux: 4 Pour et 6 Abstentions concernant l'affectation d'un poste de médecin dans la Manche.

4 Pour et 6 Contre l'affectation des deux postes infirmiers (1 Calvados et 1 Manche),

La FSU demande un redéploiement et SUD des précisions sur les affectations.

4 Pour et 6 Abstentions pour l'affectation d'un emploi d'assistant-e de service social dans la Manche

CIO : pas de suppressions pour l'instant mais le recteur suit de très près les discussions au niveau national.

Une information sur l'ESPE a été donnée aux membres du CTA :

Les stagiaires seront visités conjointement par le tuteur ESPE et le tuteur du lycée (ou d'ailleurs).

Les stagiaires valideront à la fois leur Master et leur titularisation : double stress mais « cette surcharge de travail montre que le métier de prof est exigeant » dixit le Recteur,

A noter que la titularisation sera effectuée à l'occasion de la réunion d'un jury académique.

Les documents préparatoires ne portaient que sur les enseignants du 2nd degré, la réflexion sur la formation des enseignants du 1er degré étant moins avancée. SUD éducation a demandé des précisions sur les formations CAPA-SH, mais la réponse a été particulièrement imprécise.

La démarche d'élaboration du Plan Académique de Formation a été présentée. Le Rectorat reconnaît qu'ils ne savent pas vraiment quel sera le volume de formation à mettre en œuvre pour les stagiaires.

Le Plan handicap a été présenté, avec l'approbation des différents syndicats.

Le Recteur a ensuite répondu aux questions diverses de SUD éducation, seule organisation syndicale à avoir posé des questions.

1 pouvons-nous avoir un bilan du dispositif EAP ?

145 postes étaient ouverts par le ministère pour l'Académie, 118 dossiers ont été déposés, 112 étudiants ont accepté un EAP et il y en a encore 108 en poste (donc très peu d'abandon, dûs soit à une incompatibilité entre EAP et emploi du temps universitaire ou à l'occupation d'un autre emploi). Le Rectorat reconnaît avoir eu beaucoup de difficultés à recruter.


2 quels moyens vont être mis en œuvre pour permettre aux PE de l'Orne de rejoindre le Calvados et la Manche ?

Le Rectorat affecte à l'Orne davantage de stagiaires que ce que la démographie imposerait. Il espère ainsi résorber progressivement le surnombre du Calvados, permettant ainsi l'entrée de collègues de l'Orne. Le DASEN du Calvados a insisté sur le fait que la règle prioritaire, ce sont les permutations nationales, qu'il va déjà accueillir un certain nombre de collègues par permutations, qu'un groupe de travail national est susceptible, comme l'an dernier, de permettre à d'autres collègues d'obtenir le Calvados et qu'en conséquence il pense n'accorder aucun ineat pour la rentrée 2014, sauf situations exceptionnelles.

A la proposition de réunir un groupe de travail académique sur cette question, la FSU s'est opposée de manière très forte, considérant que la gestion des PE devait rester exclusivement une gestion départementale. Le Recteur a cependant annoncé la tenue d'un groupe de travail sur cette question.

3)Dans le plan d'action académique STI du ministère daté du 18 décembre 2013 (2013-0264), adressé aux recteurs suite au CHSCTMEN Exceptionnel du 14 octobre consacré aux filières STI, il est énoncé différentes mesures en faveur de l'ensemble des enseignants de STI dont :

"II.3.2. Echanges de pratiques

Il est souhaitable de favoriser les temps d'échanges de pratiques, la communication entre enseignants de STI, il revient aux chefs d'établissements lors de l'élaboration des emplois du temps :

- de libérer des plages horaires communes aux enseignants de STI

- de regrouper les lieux d'exercice des enseignants de STI, en fonction de la configuration des locaux, afin de faciliter les échanges entre les personnels.

II.3.3. Travail collectif

De plus il peut être conseillé aux chefs d'établissement de mobiliser les heures en effectifs allégé dans le but de créer les conditions d'un co-enseignement pour les enseignements technologiques transversaux."

Les DHG n'ont absolument pas tenu compte de ces avis, les conditions de travail en transversal vont encore se dégrader. Que compte faire le rectorat pour améliorer les conditions de travail des enseignants en STI2D et pour engager les chefs d'établissement à mettre en œuvre ces souhaits ?

Réponse très sèche de l'administration : le Ministère n'a pas effectué de modification des grilles, donc la dotation est faite en fonction des grilles !

Partager cet article

Repost 0
Published by SUD 61