31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 09:51

Jour de retrait de l'école et théorie du genre

Propos calomnieux, diffamatoires et grotesques

L’association d'extrême droite Journée de Retrait de l’Ecole appelle à une nouvelle journée de retrait ce lundi 31 mars et a ciblé une école de Joué-lès-Tours (37) pour

promouvoir celle-ci.

A été publiée le samedi 29 mars sur le site national de cette association une vidéo

dans laquelle une enseignante d’une école de Joué-les-Tours est accusée publiquement

d’attouchements sexuels. D’après cette vidéo, relayée sur la blogosphère d'extrême

droite, les faits semblent graves et établis.

Pour mémoire, à l'occasion de la précédente journée de retrait, ce collectif avait affirmé que l'apprentissage de la masturbation était au programme de la maternelle.

On ne peut que souligner l’incohérence des propos accusateurs tenus qui ne correspondent à aucune réalité. Face à l’absurdité des actes suspectés, aucun recul n’est

pris alors qu'il s'agit d'accusations graves. Nous ne pouvons que nous étonner de la rapidité avec laquelle cette vidéo a été réalisée et diffusée (moins de 12 h après l’entretien avec la directrice). Le contexte dans lequel s'inscrit cette diffusion n'est pas un hasard puisque la vidéo apparait dans un environnement politique national et local spécifique qui attaque l'Ecole et la laïcité. Ces propos arrivent de plus dans une campagne de dénigrement qui affecte l’ensemble de cette école de quartier, et ce depuis plusieurs jours.

C'est donc bien à un lynchage public d’enseignants auquel se livre ce témoignage,

sans le moindre scrupule, au nom d’une idéologie nauséabonde et qui n’a rien à voir avec

la Justice.

Il est manifeste que cette association dont on connaît les soutiens, l’idéologie et les

ambitions, entend manipuler et abuser des parents, notamment non francophones, et

cherche à utiliser leur vulnérabilité à des fins politiques. La diffusion publique de cette vidéo calomnieuse et accusatrice, qui se termine par les mots “vaincre ou mourir”, prouve

que cette association ne s’inscrit en rien dans l’Etat de droit.

Sud Education soutient tous les enseignants de l’école concernée et tous les

collègues atteints dans leur intégrité par de telles attaques.

SUD éducation 37

Tours, le 30 mars 2014


Partager cet article

Repost 0
Published by SUD 61