8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 16:30

Sud éducation a profité de cette commission pour faire une déclaration expliquant les raisons de la grève du jeudi 14 novembre sur les nouveaux rythmes scolaires. A lire sur le blog.

A l'ordre du jour : la formation continue

Le plan de formation se composait cette année de

- 7 stages à candidature libre, soit 123 places et 366 journées stagiaires

- 20 stages à public désigné, soit 377 places pour 554 journées stagiaires

A cela il faut ajouter des formations institutionnelles

- formation des directeurs : 11 places soit 88 journées stagiaires

- formation CAPA-SH (option F) : 5 places pour 235 journées stagiaires

- formation des professeurs stagiaires : 39 places soit environ 2000 journées stagiaires.

Le choix des stagiaires s'est fait au barème (AGS/stages), avec un maximum de deux stages par enseignants.

Des listes complémentaires ont été établies en cas de désistement ou d'absence prévue à l'avance.

Contactez-nous pour savoir si vous avez été retenu pour un stage.

Questions diverses :

Le DASEN ne reviendra pas sur le barème des promotions, l'acte d'inspection et l'évaluation des enseignants étant en cours de réflexion au niveau national, le moment ne leur parait pas opportun.

Les remplacements : 99,9 % des collègues ont été remplacés au mois d'octobre.

Les directeurs d'école ne pourront bénéficier d'un allégement du temps d'APC, même si le DASEN reconnaît une charge de travail réelle en ce début d'année.

11 nouveaux contrats aidés sont en cours de recrutement pour l'aide à la direction.

Un document est en cours de rédaction pour cadrer les missions CAE d'aide à la direction.

Les PES qui devraient être encore plus nombreux l'année prochaine, pour faciliter le mouvement dans l'académie, seront sur des postes gelés pour le mouvement dans l'Orne.

Des enseignants qui ont eu un retrait de salaire, et donc d'AGS (ancienneté générale de service), ne pourront pas rattraper cette perte d'ancienneté, par du travail administratif par exemple.

Nous avons demandé qu'il soit précisé sur les demandes d'autorisation d'absence, que si un congé était accordé sans solde, il y avait nécessairement une perte d'AGS.

Pour les épisodes neigeux, il n'y aura pas de « ponction inconsidérée ».

Lilie Lebougre, élue en CAPD pour Sud education

Partager cet article

Repost 0
Published by SUD 61