12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 14:01

L’élection d’Emmanuel Macron annonce une nouvelle accélération des politiques de régression sociale, de destruction des droits sociaux, des solidarités et des services publics, au bénéfice des classes possédantes. Son projet pour l’école est à la fois de poursuivre les politiques libérales en ce qui concerne les structures et d’opérer un tournant réactionnaire dans les contenus. Pas de répit, pas d’état de grâce !

Voici un 4 pages réalisé par Sud éducation, à lire et diffuser sans modération...

Partager cet article

Repost 0
Published by SUD 61